Aretha Franklin : son amour secret de jeunesse

La diva a révélé à Rolling Stone qu'elle en pinçait pour un autre chanteur soul durant son adolescence. Ce dernier était un ami de ses parents...

aretha-franklin © Cover Media
Star couronnée de multiples Grammy Awards aux records de ventes internationaux, Aretha Franklin a fait ses gammes sur les bancs de l’église avant de signer son premier contrat en maison de disques. À 12 ans, elle s’était déjà créée une petite notoriété en chantant le gospel lorsqu’elle accompagnait son père, le très populaire révérend C.L. Franklin, sur les routes. Ses parents connaissaient de grands noms de la musique soul et jazz, dont Nat King Cole, Duke Ellington ou encore Sam Cooke dont elle garde un souvenir impérissable… « Adolescente, je craquais vraiment sur lui, a-t-elle révélé à Rolling Stone. Il était très, très classe. Il venait de l’église donc cela aurait été dur de ne pas avoir de classe. »

Une reine de la soul

En grandissant, elle a finalement jeté son dévolu sur Ted White, avec qui elle s’est mariée en 1961 avant de divorcer en 1969. Elle est ensuite passée devant l’autel avec Glynn Turman en 1978 avant de se séparer quelques années plus tard et aurait pu en faire autant avec son compagnon de longue date Willie Wilkerson, mais elle a finalement rompu leurs fiançailles en 2012. Depuis, la chanteuse s’est concentrée entièrement sur la musique en sortant en octobre dernier « Aretha Franklin Sings the Great Diva Classics», album dans lequel elle reprend notamment les hits de Gladys Knight et Adele et que Clive Davis voulait qu’elle enregistre depuis des années. « Elle est revenue en pleine forme, a-t-il dit de sa collaboratrice. Ce qui est merveilleux avec Aretha, c’est qu’elle peut faire n’importe quelle chanson. Et à quelques rares exceptions près, elle fait toujours un maximum de deux prises. »

Fan de Beyoncé

Alors que ses classiques « Respect » ou « Think » sont devenus de véritables hymnes, aujourd’hui, à 72 ans, Aretha Franklin suit de près la nouvelle génération d’artistes et passe désormais son flambeau féministe à Beyoncé. « Astrologiquement, pour ce que ça vaut, c’est une Vierge, comme Michael Jackson. Elle travaille dur », a souligné Aretha qui a d’ailleurs revisité « Survivor », titre des Destiny’s Child en l’incorporant à un mash-up avec « I Will Survive » de Gloria Gaynor.

© Cover Media

Nostalgie - Les dernières actus musique