Barbra Streisand : un duo virtuel avec Elvis Presley

La chanteuse sort un nouvel album « Partners ». Celui-ci comprendra douze duos, dont une reprise de « Love Me Tender » avec Elvis Presley.

Barbra Streisand - Love Me Tender avec Elvis Presley vevo
1/2

Le 16 septembre, Barbra Streisand présentera « Partners », un album de duos qui n’est pas sans rappeler son célèbre « Duets » paru en 2002. La star de 72 ans y partagera exclusivement la vedette avec des artistes masculins, dont le légendaire Elvis Presley. Grâce à la magie de la technologie, ils peuvent reprendre ensemble et tout en douceur le « Love Me Tender » que le King interprétait en 1956. 

Des collaborations de rêve

Au total, ce sont douze classiques que revisite Barbra sur cet opus d’exception. Le crooner Michael Bublé lui tient compagnie sur « It Had to Be You », John Legend chante avec elle « What Kind of Fool », tandis qu’elle a choisi Babyface pour redonner vie à « Evergreen ». Lionel Richie pose quant à lui sa voix sur « The Way We Were ». « De toute ma carrière, parmi tout ce que je n’ai pas encore fait, un duo avec Barbra Streisand était au sommet de la liste, a-t-il confié dans un entretien mis en ligne sur la chaîne YouTube de la diva. J’ai attendu cet appel depuis Hollywood, en Californie, pendant ces 40 dernières années. »

Un duo mère-fils

Sur Instagram – qu’elle a rejoint il y a quelques semaines, Barbra a également vanté les talents de John Mayer, avec qui elle interprète « Come Rain or Come Shine ». « Peu importe le temps… @johnmayer est un chanteur plein de soul et un incroyable guitariste », s’est-elle réjouie. Elle partagera en outre un duo avec son fils Jason Gould, né de son mariage précédent avec l’acteur Elliot Gould, sur « How Deep Is the Ocean ». L’album sera complété par une version deluxe comprenant cinq pistes supplémentaires qui reprend notamment ses collaborations avec Frank Sinatra, Barry Gibb des Bee Gees et Bryan Adams, issues de sa compilation « Duets ».

Brabra Streisand :

Elvis est venu voir ma première à l’hôtel international de Las vegas et il m'a invité ensuite, à sa première quelques jours après, il avait quelque chose, il avait vraiment quelque chose, au début je ne comprenais pas ses chansons mais plusieurs années après, je me suis dit "que ce type est bon", vraiment bon, il avait ce merveilleux sex appeal, cette énergie, c'était une star... il était plus grand que la vie elle-même !
Parce-que je l'avais rencontré plusieurs fois, c'était très facile, c'était comme si nos esprits se touchaient.

Walter afanasieff (producteur)

Ils ont mis leur voix ensemble et c'était comme si l'homme était dans mon studio

© Cover Media

Nostalgie - Les dernières actus musique