Brian May engagé dans la défense des animaux

Brian May, le guitariste du groupe Queen, accorde plus d’importance à son combat pour les animaux qu’à la musique.

brian-may © Cover Media

FR Music - Brian May est l’inoubliable guitariste du groupe Queen . Ses talents de musicien sont légendaires mais il souhaiterait cependant être considéré pour autre chose que sa musique.

Il a transformé son domaine dans le Surrey, en Grande-Bretagne, en une véritable réserve naturelle. Et la star aimerait que son action passe à la postérité.

« Lorsque je ne serais plus là, les gens vont sans aucun doute se souvenir de moi grâce à Queen, mais je préférerais plutôt qu’on se souvienne de moi parce que j’ai essayé de changer la façon dont nous traitons les autres créatures », a-t-il confié au journal The Sunday Times.

La paix retrouvée

Le rockeur a connu une vie mouvementée au sein du groupe mythique. Entre les tournées mondiales et les séances en studio, il avait rarement l’occasion de goûter à un peu de sérénité.

Il a découvert que la présence des animaux l’avait aidé à découvrir une certaine paix intérieure. « Je suppose que j’ai eu une vie folle, et regarder la vie à l’état sauvage m’apporte un sentiment de tranquillité », a-t-il ajouté dans les colonnes de la publication.

Freddie Mercury en hologramme ?

Si Brian May consacre beaucoup de temps à la nature, il n'a pas reposé sa guitare pour autant. Il donne toujours des concerts avec les autres membres de Queen et les évolutions technologiques leur auraient donné quelques idées. En voyant le rappeur Tupac Shakur revenir à la vie sur scène sous la forme d’un hologramme lors du festival Coachella cette année, ils ont pensé faire la même chose avec Freddie Mercury. Cette prouesse technologique pourrait être utilisée pour le concert du groupe marquant le dixième anniversaire de la comédie musicale « We Will Rock You », toujours jouée à Londres.

Nostalgie - Les dernières actus musique