Diane Tell : la reine des comédies musicales

De « La légende de Jimmy » à « Je m’voyais déjà », Diane Tell a brûlé les planches en endossant de très beaux rôles de comédies musicales. Focus sur ses plus grands succès.

Diane Tell © getty images
Diane Tell dans « La légende de Jimmy » (1990)

Après avoir explosé en France au début des années 80 avec sa chanson « Si j’étais un homme » (1981), Diane Tell passe à la comédie musicale en 1990 en acceptant le rôle principal féminin de « La Légende de Jimmy ». Dans cette pièce de Michel Berger et Luc Plamondon, la chanteuse interprète la chanson-titre éponyme et remporte un succès retentissant. Le spectacle, qui met en scène la vie de l’acteur James Dean, est le deuxième opéra-rock de Michel Berger et Luc Plamondon, après « Starmania » en 1978, mis en scène par Jérôme Savary. Il sera à l’affiche au Théâtre Mogador à Paris du 22 septembre 1990 jusqu’à février 1991. Il est ensuite remonté en 1992 à Montréal, au Canada et en 1993 à Essen, en Allemagne.

Diane Tell dans « Marilyn Montreuil » (1992)

En 1992, la chanteuse participe à nouveau à une comédie musicale intitulée « Marilyn Montreuil », présentée au théâtre national de Chaillot, à Paris. Diane Tell compose la musique aux côtés de Jérôme Savary, qui se charge ici encore de la mise en scène. La pièce veut s’adresser à la jeunesse en évoquant le rock, la banlieue, la violence et le rêve. La Franco-Canadienne campe le rôle principal, celui de Marilyn, une petite blonde logée au-dessus d’un café des puces de Montreuil, qui chante des ballades où perce son envie de grand amour. Son rêve est de suivre les traces de Marilyn Monroe, et, comme elle, de chanter « Happy Birthday » au Président. La comédie musicale comptera plus de 180 représentations entre fin 1991 et 1992.

Diane Tell dans « Je m’voyais déjà » (2008)

« Je m’voyais déjà » (2008) est une comédie musicale pensée par Laurent Ruquier, qui réunit des chansons déjà existantes. Son nom est inspiré d’une des plus célèbres chansons de Charles Aznavour. Pourtant, le show ne relate pas la vie de l’artiste, mais raconte une histoire à partir de ses plus grands numéros de chant. Six jeunes talents décident de monter leur propre spectacle musical en faisant appel à une chanteuse quelque peu tombée dans l’oubli, jouée par Diane Tell. « Je m’voyais déjà » a été nommé aux Globes de Cristal 2009, dans la catégorie « meilleure comédie musicale ».

Nostalgie - Les dernières actus musique