Eddy Mitchell remonte sur les planches au Théâtre de Paris

Le chanteur jouera en janvier 2014 dans la pièce « Un singe en hiver », inspirée du roman d’Antoine Blondin. Il reprendra le rôle tenu par Jean Gabin dans le film d'Henri Verneuil sorti en 1962.

eddy-mitchell © Cover Media

Eddy Mitchell reviendra au théâtre en janvier prochain. Mercredi matin, l’interprète de « Pas de Boogie Woogie » a annoncé qu’il montera sur la scène du Théâtre de Paris avec la pièce « Un singe en hiver », adaptée du roman d’Antoine Blondin. Monsieur Eddy reprendra le rôle tenu par Jean Gabin dans le film réalisé par Henri Verneuil en 1962. Eddy Mitchell n’avait pas joué au théâtre depuis 2008. Il partageait alors la scène du Théâtre de La Madeleine avec Cécile de France pour Le Temps des Cerises, une pièce écrite par Niels Arestrup. Il revient donc sur scène pour endosser le premier rôle de la pièce écrite par Stephan Wojtowicz.

Un rôle mythique pour le chanteur

Dans « Un singe en hiver », Eddy Mitchell aura la lourde tâche de succéder à Jean Gabin dans le rôle d'Albert Quentin, tandis que Fred Testot reprendra le rôle de Gabriel Fouquet, incarné par Jean-Paul Belmondo dans le film d’Henri Verneuil sorti en 1962. Patron de l'hôtel Stella de Tigreville, Albert Quentin est un ancien fusilier-marin qui a développé une forte tendance pour la boisson. Gabriel Fouquet est quant à lui un publicitaire qui essaie de noyer ses peines de cœurs à grand renfort d’alcool. « J'ai travaillé, et sur le roman et sur le film, explique au Figaro Stephan Wojtowicz, qui interprétera également le rôle d'Esnault, le patron du bar. J'ai repris des répliques magnifiques d'Audiard, lequel avait lui-même repris des dialogues de Blondin. Il avait bien raison. J'avais des souvenirs très précis du film d'Henri Verneuil qui est vraiment exceptionnel. » L’auteur a essayé de rester le plus fidèle possible au texte original, se détachant de l’héritage cinématographique. « Il fallait y aller avec des pincettes, rester humble avec Audiard et Blondin, ajoute Stephan Wojtowicz. Cette transposition est un vrai exercice théâtral où l'on peut se permettre quelques libertés… La pièce comportera plus de texte de Blondin qu'il n'y en a dans le film d’Henri Verneuil. »

Le chanteur cède sa place à l’acteur

Aux côtés d’Eddy Mitchell, Fred Testot et Stephan Wojtowicz, Gérard Loussine incarnera le personnage de Landru, le patron du bazar. En attendant de redécouvrir l’ancien membre des Chaussettes Noires au théâtre, le public peut le retrouver cette semaine dans la peau d’un entraîneur de foot dans le film « Les Petits Princes ». A l’affiche du premier long-métrage de Vianney Lebasque, il incarne le coach d'un centre de formation pour jeunes footballeurs. « J'ai aimé faire ce film sur des mômes qui viennent de la banlieue, qui ne sont ni des dealers ni des braqueurs, qui ne volent pas le sac à des petites vieilles. Ce sont des sportifs en herbe dont l'idéal est de devenir le prochain Zidane ou Messi, souligne Eddy Mitchell dans le JDD. Cette histoire ouvre les portes de l'espoir. Ça parle d'adolescence et de rêves, c'est finalement un conte de fées. J'y incarne un vieux ringard d'entraîneur qui fait sûrement sa dernière prestation. » Un film touchant en salles depuis mercredi.

Nostalgie - Les dernières actus musique