Elton John réédite un album de légende

Le chanteur propose son album « Goodbye Yellow Brick Road » dans une édition agrémentée de nombreux bonus. Il y invite la jeune génération à reprendre certains classiques.

elton-john © copyright getty

Elton John ressortira son album le plus légendaire le 24 mars prochain. « Yellow Brick Road » sera agrémenté de bonus conséquents, notamment son « Live at Hammersmith 1973 » et un DVD du film de Bryan Forbes, « Elton John and Bernie Taupin Say Goodbye to Norma Jean and Other Things » tourné en 1973. Mais la vraie nouveauté qui se trouvera dans le joli coffret collector sera un CD de reprises de 9 des morceaux de l’album par une nouvelle génération de chanteurs. On y trouvera des titres comme « Candle in the Wind » repris par Ed Sheeran ou encore « All the Girls Love Alice » revisitée par Emeli Sandé. De son côté, Fall Out Boy reprendra le titre légendaire « Saturday Night’s Alright for Fighting » et Zac Brown Band chantera « Harmony », qui clôturait l’album original.

40 ans

« Yellow Brick Road » était le septième album d’Elton John. Paru en 1974, il avait été enregistré entre la France et la Jamaïque. C’est sur les conseils des Rolling Stones, qui venaient d’y enregistrer leur « Goats Head Soup » que le chanteur était allé voir du côté du célèbre studio Dynamic Sound à Kingston. « En Jamaïque, j’espère pouvoir bosser sans interruption, avait alors déclaré Elton John au NME. Gus [mon producteur] est allé y faire un tour et a parlé à Charlie Watts [des Rolling Stones], et d’après lui, c’est un lieu qui se prête bien au travail. [Byron Lee, le propriétaire du studio] nous a dit qu’on devrait y venir pour vraiment en apprécier l’ambiance. » Mais Elton John n’y avait pas trouvé son compte. Toute l’équipe s’était alors retrouvée au Château D’Hérouville en France, qui abritait les studios du compositeur Michel Magne, et où le chanteur de « Crocodile Rock » avait déjà enregistré des morceaux. C’est là qu’il a signé son classique « Candle in the Wind » présent sur l’album d'anthologie.

Une nouvelle génération

La réédition de « Goodbye Yellow Brick Road » et la présence de jeunes artistes sur un album bonus permettront à une nouvelle génération de découvrir un album séminal du rock des années 70 souvent éclipsé par la réputation un peu plus consensuelle qui entoure Elton John aujourd’hui. En plus du coffret collector proposant 5 disques – « Goodbye Yellow Brick Road » étant lui-même un double album – l’opus ressortira exceptionnellement sur vinyle jaune, pour les collectionneurs les plus acharnés. Et pour cause : l’album est un monument que Q Magazine n’a pas hésité à faire entrer au panthéon des 100 albums anglais les plus importants de l’histoire. Une gageure pour ce double album de légende 7 fois disque de platine. Les plus jeunes qui avaient vibré sur la reprise que Sophie Tith avait faite l’année dernière de « Sorry Seems to be the Hardest Word » pourront se précipiter sur cette nouvelle édition qui leur montrera qu’Elton John est loin d’être l’auteur d’un seul tube phénoménal.

© Cover Media

Nostalgie - Les dernières actus musique