Françoise Hardy : son message d'amour

Voilà 40 ans que sont sortis son album « Message personnel » et son single éponyme. La chanteuse raconte ses relations avec les hommes qui l'entouraient à l'époque.

Françoise Hardy © EMI

«En parlant de ces années-là, tout le monde ment, enjolive, invente… Tout le monde, sauf moi!», déclare Françoise Hardy dans le nouveau Gala, à propos des années 70. C’est à cette époque que la chanteuse a connu un véritable tournant dans sa carrière grâce au titre phare « Message personnel » signé Michel Berger. Pour fêter les 40 ans de cette chanson de légende, elle revient sur les hommes qui étaient à ses côtés au moment de cette étape importante de sa vie personnelle, à commencer par Jacques Dutronc, son mari de l'époque dont elle vit aujourd’hui séparée.

Les Dutronc

« S'il fallait qualifier Jacques, il aura été l'homme de ma vie, celui avec lequel j'ai vécu mes plus belles années, et je crois que ça vaut pour lui aussi », confie Françoise Hardy, ajoutant que leur amour était « à la fois intense et douloureux ». Ensemble, le couple a eu un fils, Thomas Dutronc, dont la star était enceinte pendant l’enregistrement de « Message personnel ». Françoise espère que ce dernier connaîtra un jour le bonheur d’être parent. « J'aurais aimé pour Thomas que ça lui arrive plus tôt, car je suis sûre que ça le rendrait heureux et qu'il serait un excellent père », avoue-t-elle.

Ses plus belles relations musicales

Côté musique, outre Michel Berger, Françoise Hardy s’était également entourée de Georges Moustaki et de Serge Gainsbourg afin de créer son quatorzième opus. Pour la première fois, elle acceptait de confier l’écriture à autrui. « Récemment, j’ai vu une vieille émission de télévision où Serge Gainsbourg et Michel Berger chantaient ensemble. J’ai réalisé pour la première fois à quel point ils avaient été séduisants l’un et l’autre et me suis même étonnée de ne pas m’en être vraiment aperçue plus tôt !, relève-t-elle à propos de ses collaborateurs tous deux disparus aujourd’hui. Il faut dire que j’étais folle de Jacques et ne voyais pas les autres hommes. Je n’étais pas une séductrice, et il n’y a jamais eu d’ambiguïté dans les rapports entre les hommes avec qui j’ai travaillé et moi. » Un brin nostalgique, Françoise Hardy a dévoilé le mois dernier une réédition de son album « Message personnel », disponible en version deluxe et en coffret sur sa boutique en ligne.

© Cover Media

Nostalgie - Les dernières actus musique