George Michael : Les cinq moments-clés de sa vie et sa carrière

George Michael, c’était une voix, un talent et un performer incroyable. Retour sur les cinq faits mémorables qui ont créé le Mythe.

george-michael © wenn

George Michael a régné sur le monde de la pop depuis le début des années 80. En 1981 exactement, il lance Wham! avec son ami Andrew Ridgeley qu’il avait rencontré à l’école. Tous les deux fans de musique, ils ont dominé les charts très rapidement avec leur groupe grâce à des titres de légende comme « Wake Me Up Before You Go-Go » et bien sûr « Last Christmas », qui est toujours dans les charts année après année pendant la période de Noël.

La carrière solo

Alors au sommet de leur gloire, George Michael et Andrew Ridgeley décident de mettre fin à l’aventure Wham!. C’est alors que le chanteur de légende débarque dans les bacs en solo avec un premier album, « Faith », le 30 octobre 1987. Carton plein. Il s’en vend plus de 25 millions dans le monde entier. Il n’y a pas que le public qui plébiscite la galette et ses titres inoubliables, tels que « One More Try » et surtout « I Want Your Sex ». George Michael décroche notamment un Grammy Award.

George Michael, artiste avant tout

En 1990, George Michael frappe encore plus fort avec le clip de son titre « Freedom ‘90 », réalisé par David Fincher. Il rassemble les supermodèles de l’époque, de Linda Evangelista à Naomi Campbell, une vidéo devenue aujourd’hui un classique. Il est alors au sommet. Mais un peu plus de dix ans après s’être lancé en solo, le 7 avril 1998, l’icône de la pop qu’est devenu George Michael vacille. Il est arrêté pour atteinte à la pudeur dans les toilettes publiques du Will Rogers Memorial Park en Californie, piégé par un policier. Contraint de faire son coming-out, il transforme le scandale en art grâce au titre « Outside », et surtout son clip mémorable dans lequel il recréé de façon satirique l’incident qui lui est arrivé.

George Michael, artiste engagé

George Michael, c’était aussi de la générosité à l’état brut. Il n’a pas hésité à mettre sa célébrité au service de la communauté LGBTQ et de la lutte contre le SIDA. En 1985, il chante avec Elton John au Live Aid. Il a également reversé les royalties de « Last Christmas » au Band Aid. Mais ce n’est pas tout. Depuis sa mort, de nombreuses personnes ont révélé les dons qu’il avait fait tout au long de sa vie pour les bonnes œuvres, ce qu’il avait préféré ne pas dévoiler au public de son vivant. Que ce soit pour lutter contre le cancer, aider les enfants malades ou bien des anonymes de façon individuelle, la générosité de George Michael était sans limite. Il nous manquera.

©Cover Media © Cover Media

Nostalgie - Les dernières actus musique