Jean-Jacques Goldman : retour sur scène

Le chanteur est remonté sur scène à l’occasion d’un festival dans le sud de la France. Il a retrouvé Pascal Obispo et Yannick Noah, aussi présents lors de l’événement.

jean-jacques-goldman © Cover Media

Jean-Jacques Goldman n’était pas remonté sur scène depuis une dizaine d’années. C’est donc un très beau cadeau qu’il a offert au public qui s’était rendu au festival des Vendanges du Cœur, à Ouveillan dans l’Aude, dont le chanteur de « Je Marche Seul » est le parrain historique. Il n’était pas seul à être venu aider les vignerons ouveillanais puisque Pascal Obispo, Yannick Noah ou encore Tina Arena étaient eux aussi venus soutenir l’initiative proche des restos du cœur et qui fêtait ses 20 ans cette année.

Quand la musique est bonne

Jean-Jacques Goldman a beau être une des plus grandes stars de la scène française historique, il n’en est pas moins rare. Celui qui n’a jamais été dupe de la société du spectacle s’est toujours tenu éloigné des projecteurs malgré le succès plus que conséquent de tubes tels que « Je Marche Seul », « Quand la Musique est Bonne » ou encore « La Vie par Procuration ». Très proche de Coluche, il avait lancé « Les Restos du Cœur » avec l’humoriste en signant le célèbre hymne de l’association en 1986. Il accompagne depuis les Enfoirés dans leur travail et signe à côté de ça plus de morceaux pour d’autres que pour lui-même. Son dernier album, « Chansons pour les Pieds », date de 2001.

L’idole d’une génération

En 2012, l’album « Génération Goldman », un compilation de reprises des plus célèbres chansons de Jean-Jacques Goldman, se plaçait en tête des charts français, prouvant que l'artiste n’avait rien perdu de sa notoriété ni du respect qu’il inspirait tant à ses fans qu’à ceux qui l’avaient suivis. Ainsi, M. Pokora, Shy’m, Corneille ou encore Christophe Willem ont rendu un vibrant hommage à cet artiste à l’intégrité immaculée. L’année suivante, un second volume avec Zaho, Amel Bent et Amandine Bourgeois a rencontré le même succès. Plus de 30 ans après ses débuts, Jean-Jacques Goldman demeure une pierre angulaire de l’industrie musicale française et prouve que la discrétion peut, elle aussi, payer.

© Cover Media

Nostalgie - Les dernières actus musique