Les Rolling Stones ont fait du bruit

Le groupe légendaire a joué le concert le plus fort de l’histoire du festival de Hyde Park. Il était pour la première fois la tête d’affiche du plus célèbre festival d’Angleterre.

rolling-stones © Cover Media

Le mois dernier, les Rolling Stones participaient pour la première fois au festival de Hyde Park qui se déroulait à Londres. A cette occasion, le groupe légendaire avait offert au célèbre événement musical son concert le plus bruyant de son histoire, d’après les organisateurs ravis d’avoir accueilli Mick Jagger et ses compagnons de route. « Les Rolling Stones ont joué le concert le plus fort qu’on ait jamais joué à Hyde Park et il y a eu une plainte. Mais même sans musique, on aurait eu cette plainte », a expliqué Jim King au site NME. A l’occasion de son 50ème anniversaire, le groupe a joué deux fois à Hyde Park le mois dernier. Afin de satisfaire le public qui s’était déjà plaint d’un volume trop bas, et le voisinage qui s’était plaint d’un volume trop bruyant, AEG, les promoteurs des concerts, avaient recréé un faux Hyde Park en bordure de Londres afin de faire des estimations sonores. « On a posé des grues pour déterminer quels étaient les endroits les plus exposés de Park Lane et Bayswater Road et on a fait un concert pendant trois jours. On a prélevé à peu près 10 000 mesures de bruit en les balançant dans cinq sound system différents – les meilleurs qu’on trouve actuellement », continue Jim King.

Les dinosaures du rock

Depuis leurs débuts en 1962, les Rolling Stones font partie des plus fameux représentants de la British Invasion qui a fait émerger le rock anglais au milieu des années 60. Souvent mis en opposition contre les Beatles, qui représentaient le penchant pop de ladite invasion, les Rolling Stones ont toujours défendu un rock abrasif et énergique porté par le duo Mick Jagger au chant et Keith Richards à la guitare. Accompagné à ses débuts du guitariste Brian Jones, une des têtes pensantes du groupe, ce dernier a tragiquement disparu en se noyant dans une piscine en 1969. Le décès, qui a éveillé beaucoup de polémiques, a émaillé les liens du groupe aussi composé de Ronnie Wood à la batterie et Charlie Watts à la basse. Aujourd'hui, les Rolling Stones demeurent le dernier groupe de leur génération à continuer de tourner en éveillant toujours autant d’entrain et d’admiration de la part des fans qui se perpétuent au fil des âges. Récemment apparus à l’écran dans un concert filmé par Martin Scorsese - le célèbre réalisateur n’ayant jamais caché son amour du groupe dont il a de nombreuses fois utilisé les morceaux dans ses bandes originales - les Rolling Stones ont alors encore prouvé avec « Shine a Light » qu’ils n’avaient rien perdu de leur énergie et leurs nombreux invités sur scène, comme Jack White ou Christina Aguilera, ont prouvé à la fois la diversité de leur influence et leur pérennité.

Un concert pour l’histoire

Les concerts des Rolling Stones à Hyde Park sont historiques au point qu’ils ont été enregistrés et ont déjà été mis en ligne sur iTunes. La dernière fois qu’ils avaient joué sur la pelouse du parc, c’était en 1969, peu de temps après la mort de Brian Jones. A cette occasion, Mick Jagger avait rendu hommage à son ami en récitant des vers de Mary Shelley avant de procéder à un lâché de 100 papillons blancs. Le chanteur a expliqué la différence entre les deux prestations. « La scène était moins bondée. Le truc marrant, c’est qu’en 69, c’étaient tous nos potes qui étaient assis sur scène. Cette fois-ci, j’ai vu certains de mes enfants assis en coulisses. C’est vraiment le jour et la nuit ». Quand on lui demande s’il serait prêt à rejouer à Hyde Park, le leader des Rolling Stones reste vague : « Pas cette année… Je n’y ai pas encore pensé et on ne me l’a pas encore proposé. Mais j’adorerais. C’était un super concert. J’ai adoré. C’était superbe… C’était tellement magnifique avec le soleil se couchant derrière le parc. C’était une magnifique soirée londonienne. »

©Cover Media

Nostalgie - Les dernières actus musique