Mick Jagger prépare un show de légende pour Glastonbury

Le chanteur des Rolling Stones a étudié les prestations de ses prédécesseurs sur la scène de Glastonbury. Le groupe s'y produit demain pour la première fois de sa carrière.

mick-jagger © Cover Media

Pour la première fois cette année, les Rolling Stones seront la tête d’affiche du festival de Glastonbury, le plus célèbre festival de rock d’Angleterre. C’est un événement historique pour le festival, mais aussi pour les fans du groupe, et Mick Jagger n’a pas du tout envie de ternir son concert déjà mythique en ne se montrant pas à la hauteur.

C’est pourquoi il a scrupuleusement étudié les prestations de ceux qui l’ont précédé sur la célèbre scène. Il s’est ainsi penché sur les captations des quatre derniers festivals qui ont vu défiler U2, Coldplay, Muse, Beyoncé ou encore les Gorillaz. S’il semble évident qu’il n’apparaîtra pas en dessin animé, comme a pu le faire le groupe de Damon Albarn, le chanteur réserve malgré tout de belles surprises à ses fans.


Bête de festival

« C’est génial de jouer dans un festival, mais ce n’est pas forcément simple. Il faut vraiment bosser un peu, mais je pense qu’on va bien se marrer », a-t-il déclaré au NME. Pour leur première fois au festival de Glastonbury, Mick Jagger et son groupe ont particulièrement soigné la liste des morceaux qu’ils offriront au public du festival. « On est impatients et je pense à la setlist de la journée et comment on va la gérer.

Il faut faire ce qu’il faut pour que le premier morceau soit vraiment au poil… et mette tout le monde d’accord. Si ça ne marche pas, faut passer à autre chose. Alors il faut balancer un truc avec lequel on est parfaitement à l’aise. Ça ne sert à rien de commencer avec un morceau un peu inconnu auquel le public n’accrochera pas. »

Une tête d’affiche trop importante

De son côté, Michael Eavis, l’organisateur du festival, a un peu peur des réactions du public au moment où les Rolling Stones joueront. Il craint que le groupe légendaire n’attire un peu trop de monde. « Il pourrait y avoir un problème avec la taille de la foule, alors ça m’inquiète un peu, d’une certaine manière », a-t-il déclaré au magazine. Michael Eavis garde peut-être en tête le festival d’Altamont de triste mémoire auquel avait participé le groupe.

En 1969, le festival gratuit s’était soldé par la mort d’un spectateur noir qui s’était fait poignarder par un membre des Hell’s Angels, engagé pour assurer la sécurité des Rolling Stones. Cette tragédie avait donné lieu à une émeute sans précédent dans le cadre de ce genre d’événement. Les Rolling Stones sont attendus sur la Pyramid Stage samedi à 21h30 samedi.

Nostalgie - Les dernières actus musique