Mick Jagger raconte les années 1970!

Alors que son fils s’apprête à jouer un rocker débutant à la télé, la légende du rock parle des années 1970. Un retour dans le temps halluciné et rafraîchissant.

mick-jagger © Ivan Nikolov/WENN.com

L’amitié Scorsese-Jagger n’a rien de nouveau : le réalisateur d’origine italienne a pris plaisir à immortaliser les frasques scéniques des Rolling Stones pour le grand écran. Mais c’est à un autre exercice qu’il s’est prêté avec « Vinyl », la série de HBO qui offre une plongée dans les années 1970 avec, dans le rôle d’un aspirant rockeur, le fils de Mick Jagger, « himself ».

Retour vers le passé

Et qui de mieux que le chanteur des Rolling Stones, dont la carrière est irrémédiablement liée à cette folle période, pour nous parler de la vie dans ces années-là ? Dans une vidéo de promotion de la série diffusée sur YouTube, le rockeur septuagénaire raconte : « New York était très mal en point financièrement, à cette époque. Pas le meilleur endroit pour élever sa famille, c’était horrible. Mais pour un musicien célibataire, c’est différent. Je travaillais avec Andy [Warhol] — on a fait quelques pochettes de disque, je traînais avec les gens de la Factory, on a fait des lithographies ensemble. C’était une époque fascinante. Les processus créatifs fusaient à toute vitesse… J’ai trouvé ça incroyable d’en faire partie. »

Fan des années 1970

Les nostalgiques se rappelleront avec délice de ces années fastes pour la musique et le rock’n’roll en particulier. Les autres se délecteront de la série « Vinyl » de HBO avec James Jagger sous l’œil aiguisé de Martin Scorsese, qui prend toujours autant de plaisir à filmer la Grosse Pomme entre drogues, sexe et rock’n’roll.

Nostalgie - Les dernières actus musique