Patrick Bruel : "Mon Johnny, Tu n'as pas oublié de vivre, tu as vécu mille vies"

Ami de Johnny Hallyday depuis plus de trente ans, Patrick Bruel a rendu un hommage poignant à son ami, "son grand frère" lors de la cérémonie d'adieu à l'église de la Madeleine.

Hommage à Johnny - Patrick Bruel © getty images

Samedi 9 décembre, Patrick Bruel a fait partie de ceux qui ont rendu hommage à Johnny Hallyday lors de la cérémonie religieuse à l'église de la Madeleine.

L'artiste s'est remémoré le jour où Johnny lui avait annoncé sa maladie :

Patrick Bruel : "Mon Johnny, c'est la nuit à Los Angeles, je viens de rentrer à la maison par Pacifique highway... Tu sais cette route où tu avais tellement aimé me faire partager ta Lamborghini pour aller déjeuner chez Ivy's tous les deux. Ce déjeuner où tu m'as annoncé avec calme, pudeur et tellement d'élégance cette maladie que tu allais vaincre. Comme toujours... Et puis tu es vite passé à autre chose et nous avons ri, tellement ri... Sans doute pour ne pas pleurer, et bu un peu."

"Je n'ai pas très envie de parler ou alors à toi. Te dire que je n'ai jamais oublié et que je n'oublierai jamais ce que tu as fait pour moi. Nos échanges, nos fous rires, tes conseils, nos duos... Tellement de duos, je n'arrive même pas à les compter, avec à chaque fois ce sourire bienveillant et fraternel".

Des amis de trente ans

Patrick Bruel raconte sa première rencontre avec l'artiste en 1984 après un concert au Zénith.

"Je n'oublierai pas tes mots ce jour-là, si forts, si encourageants. Et puis ton intervention aux Victoires de la Musique, ton invitation au Stade de France qui a tellement modifié le cours des choses, pour moi".

"Tu n'as pas oublié de vivre, tu as vécu mille vies en essayant toujours de nous les faire partager"

"Tout laissait à penser que tu étais immortel. C'est con, je sais, mais j'y ai cru jusqu'à hier soir. Je n'arrive pas à imaginer qu'il n'y aura plus de Johnny. Comme si on avait enlevé la tour Eiffel dans la nuit. Sauf que tu me manqueras plus cruellement que la vieille Tour ne le ferait. Tu n'as pas oublié de vivre, tu as vécu mille vies en essayant toujours de nous les faire partager. Comme des millions de gens, et avec eux, que je t'aime."

Nostalgie - Les dernières actus