Pink Floyd: «The Wall» contre le mur de Donald Trump

Roger Waters des Pink Floyd a une idée qui va certainement surprendre. Pour dénoncer la proposition de Donald Trump de construire un mur entre les Etats-Unis et le Mexique, il veut jouer «The Wall» à la frontière.

roger-waters © Cover Media

Roger Waters s’oppose fermement à l’idée du président américain de construire un mur entre les Etats-Unis et le Mexique. Pour signifier sa désapprobation et faire un acte fort, le musicien de Pink Floyd a proposé d’organiser un énorme concert à la frontière et d’y reprendre le mythique album du groupe «The Wall».

Roger Waters fait passer le mot

Pour Roger Waters, «The Wall» parle justement de «à quel point construire un mur [peut] porter préjudice à l’individu, mais aussi à une plus grande échelle», a-t-il dit dans un communiqué à l’AFP. Il est temps selon le musicien d’agir et de faire passer le mot. «Il y a un besoin urgent d’être informé contre ses politiques d’extrême droite. Les égouts sont engorgés de personnes avides de pouvoir à l’heure où je vous parle», a-t-il ajouté.

Roger Waters a besoin de s’exprimer

Et contrairement à ceux qui demandent aux stars de garder leurs opinions pour eux, Roger Waters estime qu’il est important de s’exprimer. «La musique est une place légitime pour exprimer son désaccord, les musiciens ont le droit absolu et le devoir de prendre la parole pour exprimer leur opinion», détaille-t-il. Pink Floyd avait notamment joué son mythique album en juillet 90 pour célébrer la chute du mur de Berlin.

©Cover Media

Nostalgie - Les dernières actus musique