Renaud : apparition surprise au concert d'Indochine !

Le chanteur est venu applaudir Indochine ce week-end au Stade de France. Et Nicola Sirkis a tenu à le remercier de sa venue à travers une brève reprise en piano-voix...

renaud © Cover Media

Absent du paysage médiatique depuis de longs mois maintenant, Renaud a fait une apparition remarquée ce week-end au Stade de France. L’artiste de 62 ans s’est en effet mêlé à quelques 80 000 spectateurs afin d’assister à l’un des concerts du « Black City Tour » d’Indochine. Sa présence n’est pas passée inaperçue puisque Nicola Sirkis n’a pas manqué de la signaler. « Il y a un chanteur qui est assis là-bas. Quand j'avais 15 ans, j'ai volé pour aller le voir, je sais ce n'est pas terrible, mais c'est comme ça. Je voudrais juste lui faire un petit clin d'œil », a-t-il lancé à la foule comme on peut le constater dans une vidéo YouTube filmée par un fan.

Hommage en musique

Posé devant son clavier, Nicola a alors entonné quelques phrases d’« Hexagone », titre tiré du répertoire de Renaud qui figurait sur l’album « Amoureux de Paname » sorti en 1975. Des paroles que le public a repris en chœur, afin de saluer l’artiste comme il se doit. Le leader d’Indochine n’avait toutefois pas choisi ce morceau au hasard puisque c’est déjà celui qu’il revisite sur la compilation « La Bande à Renaud ».

Ses chansons de légende revisitées

Disponible dans les bacs depuis début juin, cet album rend hommage à Renaud en réunissant plusieurs voix de la chanson française. Carla Bruni y interprète ainsi « C’est quand qu’on va où », Cœur de pirate « Mistral gagnant » et Nolwenn Leroy « La ballade nord-irlandaise », tandis que le rappeur Disiz dévoile sa version de « Laisse béton ». Autant de reprises originales qui ont visiblement séduit, la compilation trônant actuellement au sommet des charts français !

© Cover Media

Nostalgie - Les dernières actus musique