Richard Anthony est décédé

Le chanteur de légende a succombé à une longue maladie dans la nuit de dimanche à lundi. C’est dans les Alpes-Maritimes qu’il s’est éteint à l’âge de 77 ans.

richard-anthony © Cover Media

Richard Anthony est décédé des suites d’une longue maladie à l’âge de 77 ans dans les Alpes-Maritimes. C’est l’attaché de presse de la tournée Age tendre, Fabien Lecoeuvre, qui a confirmé la triste nouvelle. « Je viens d’avoir sa compagne, elle m’a confirmé son décès », a-t-il déclaré à l’AFP.

Une vie de musique

Richard Anthony est né au Caire le 13 janvier 1938. Sa famille s’exile d’abord en Argentine, puis en Angleterre, suite aux événements en Egypte à cette époque. Elève du Brighton College, il fait ses armes à la chorale de l’école. C’est à 13 ans qu’il arrive avec sa famille en France, avant de décider en 1958 de se lancer pour de bon dans la musique en adaptant de nouveaux sons anglo-saxons pour la France.

L’icône des yéyés

Avec le 45T « Nouvelle Vague », il rencontre un premier succès, avant de devenir incontournable notamment grâce à « J’entends siffler le train » en 1962, son plus gros succès et le premier "tube de l’été" officiel en France. Il s’agit là aussi d’une adaptation d’un titre américain, « 500 Miles », tiré du revival folk des années 60. Ses succès sont indissociables des yéyés et de l’époque « Salut les Copains » de Daniel Filipacchi, que ce soit « A présent tu peux t’en aller », « Fiche le camp, Jack », ou encore « On twiste sur le locomotion » et « Amoureux de ma femme ». Richard Anthony a été promu en 2011 au grade d’officier de l’ordre des Arts et des Lettres.

©Cover Media

Nostalgie - Les dernières actus musique