Robert Plant revient sans Led Zeppelin

Le chanteur de Led Zeppelin revient avec une nouvelle formation. Son nouvel album sortira à la rentrée.

robert-plant copyright getty
1/2

Robert Plant fait partie des chanteurs mythiques qui ont fait les beaux jours du rock 70’s grâce à son groupe d’alors, Led Zeppelin, dont on ne présente plus les classiques et le son incomparable porté par son guitariste Jimmy Page et la voix inimitable de son chanteur. Depuis leur séparation, les musiciens ont continué à travailler de leur côté et Robert Plant sort régulièrement des albums aussi inspirés que sincères. Le dernier, « Band of Joy », était sorti en 2010, et à la rentrée prochaine, ses fans pourront mettre le la main sur « Lullaby and… The Ceaseless Roar », qu’il a enregistré avec le groupe The Sensational Space Shifters. L’album marque un retour au rock électrique pour le chanteur qui s’essayait plutôt au folk sur ses derniers opus, comme peut en témoigner « Rainbow », le premier single issu de l’album.

Un chanteur intègre

Robert Plant est connu pour avoir été le chanteur du légendaire groupe Led Zeppelin qu’il formait avec John Bonham, John Paul Jones et le légendaire guitariste Jimmy Page. C’est en 1968 que ce dernier avait recruté Robert Plant alors qu’il cherchait un chanteur pour son groupe. « Quand je l’ai entendu pour la première fois, je me suis dit qu’il devait avoir un problème de personnalité et que ça devait être impossible de travailler avec lui parce que je ne comprenais pas pourquoi, après toutes ces années à chanter, il ne s’était pas déjà fait un nom », avait raconté le guitariste en 1977. Après neuf albums de qualité parfaitement égale, chose rare pour un groupe même de cette envergure, Led Zeppelin se sépare en 1980. Bien que les membres se retrouvent de temps à autre pour des concerts exceptionnels depuis, Robert Plant a rapidement entamé une carrière solo prouvant qu’il avait encore bel et bien sa place dans l’industrie. Les rumeurs de reformation se multiplient depuis des années, mais le mois dernier, Robert Plant les balayait à nouveau. « Une tournée, ce serait comme un cirque dont les intentions seraient bien trop claires, baigné dans tout ce que les méga concerts dans les stades ont de merdique. Je ne suis pas un juke-box », a-t-il déclaré à Rolling Stone.

La crinière rugissante

Non, plutôt que de se laisser aller à la facilité d’engranger des millions en se remettant à chanter « Whole Lotta Love » ou « Stairway to Heaven », Robert Plant préfère concrétiser ses projets perso, quitte à ce que ceux-ci touchent une cible un peu plus intime. Il a d’ailleurs un regard assez poétique sur les intentions de « Lullaby and… The Ceaseless Roar » et la manière dont l’album s’est construit. « Tout au long du chemin, il y a des attentes, des déceptions, de la joie, des questions et des relations fortes… Et Maintenant je suis capable d’exprimer mes sentiments à travers la mélodie, le pouvoir et la transe ; ensemble dans une kaléidoscope de musique, de couleur et d’amitié », a-t-il déclaré à Rolling Stone à propos de son nouvel album. Celui-ci est prévu le 8 septembre prochain et Robert Plant accompagnera la sortie d’une tournée en Irlande et au Royaume-Uni deux mois plus tard.

© Cover Media

Nostalgie - Les dernières actus musique