Whitney Houston : sa mère s'oppose à son biopic

La mère de la chanteuse tente de s’opposer au biopic qu'une chaîne de télé américaine va tirer de la vie de sa fille. C’est la comédienne Angela Bassett qui réalisera le projet.

whitney-houston © copyright rex

La vie aussi belle que tragique de Whitney Houston est du pain béni pour les studios hollywoodiens et les chaînes férus de biopics. Depuis le décès de la chanteuse, de nombreux projets tentent de voir le jour, et récemment, la chaîne Lifetime a laissé entendre que l’un d’eux, réalisé par la comédienne Angela Bassett – qui avait déjà incarné Tina Turner dans un biopic dédié à la chanteuse de « The Best » – pourrait aboutir. Un projet auquel s’oppose radicalement Cissy Houston, la mère de l’artiste, qui est allée jusqu’à envoyer une lettre ouverte à Entertainment Tonight pour plaider sa cause. « Lifetime a choisi d’aller de l’avant avec ce film sur Whitney, et ce malgré les objections de ma famille. Aucune des personnes liées au film ne connaissait Whitney ou ne sait quoi que ce soit à propos de sa relation avec Bobby [Brown], explique-t-elle dans sa lettre. […] Nous sommes épuisés par la désinformation constante et les commentaires émis par ceux qui ne connaissaient pas Whitney. S’il vous plaît, s’il vous plaît, laissez la reposer en paix. » Il y a peu de chance que le touchant plaidoyer empêche la chaîne américaine de lancer la production du téléfilm dont une photo a déjà été mise en ligne, mais Cissy Houston aura au moins fait entendre sa voix.

Un destin brisé

L’histoire de Whitney Houston est aussi glorieuse que douloureuse. Dès son premier album, « Whitney Houston », sorti en 1985, la sublime chanteuse à la voix de légende prend les charts d’assaut avec le single « Saving All My Love For You », empreint d’une soul rappelant les plus grandes chanteuses Rhythm & Blues. Son succès et sa popularité n’ont fait que se confirmer avec ses deux albums suivants. Son passage au cinéma s’est fait de manière aussi remarquable, et le film « Bodyguard » avec Kevin Costner a marqué les esprits, notamment grâce à la reprise de « I Will Always Love You » de Dolly Parton que Whitney Houston transcendait complètement. Son dernier vrai tube marque aussi l’époque où elle épouse Bobby Brown, démarrant une relation conflictuelle et problématique à laquelle elle mettra fin en 2006, épuisée, et qui se poursuivra encore après le divorce. Son retour sur scène se fait éreinter par la critique. Pourtant, jusqu’au bout, et malgré de gros problèmes liés à diverses addictions, Whitney Houston aura tout fait pour satisfaire ses fans, qui attendaient patiemment le retour glorieux de la plus grande diva des années 80.

Un biopic attendu

Malgré les réticences très légitimes de Cissy Houston, le biopic de Whitney Houston que prépare Lifetime est d’autant plus attendu que la chanteuse a marqué durablement la mémoire de l’industrie et des fans. En confiant la réalisation du téléfilm à Angela Bassett – et le rôle titre au mannequin Yaya DaCosta - Lifetime s’assure de respecter au mieux la mémoire de l’artiste. La comédienne, dont c’est le premier film, avait effectivement déjà travaillé avec Whitney Houston dans la comédie « Où sont les Hommes ? ». « J’avais travaillé avec elle, et comme tout le monde, j’étais tombée amoureuse d’elle. Quand cette opportunité s’est présentée, c’est quelque chose que je n’ai pas pu refuser, expliquait-elle le mois dernier à CNN. Je me suis dit que je regretterais vraiment de laisser passer ce projet. » Cissy Houston peut se rassurer, l’héritage posthume de Whitney Houston est entre de bonnes mains.

© Cover Media

Nostalgie - Les dernières actus musique