Maxime Le Forestier : ses duos les plus beaux

Vanessa Paradis, Idir ou Emmanuelle Béart, Maxime Le Forestier a partagé l’affiche aux côtés de grands artistes. Retour sur ses duos les plus beaux.

Maxime Leforestier © Nostalgie
« Si je te perds », avec Geneviève Paris (1988)

Après dix années d’absence, Maxime Le Forestier signe son grand retour avec l’album « Né quelque part », en 1988, sur lequel figure son duo avec Geneviève Paris, « Si je te perds ». L’auteur-compositeur et interprète française, en plus de poser sa voix sur la chanson, jouera de la guitare sur le morceau, puisqu’elle est aussi une grande musicienne.

« Mistral gagnant », avec Vanessa Paradis (1998)

En 1998, lors du spectacle « Enfoirés en cœur » des Restos du Cœur, les téléspectateurs vont vivre un moment de magie grâce au duo de Vanessa Paradis et Maxime Le Forestier. Leur interprétation tout en retenue du tube « Mistral gagnant » de Renaud demeure, aujourd’hui encore, l’un des plus beaux moments du collectif des Enfoirés depuis sa création.

« Hymne à la soie », avec Emmanuelle Béart (2008)

Sur son album « Restons amants », paru en 2008 après huit années d’absence, Maxime Le Forestier demande à l’actrice française Emmanuelle Béart de l’accompagner en duo sur « Hymne à la soie ». Ensemble, ils livrent un duo sensuel dont le clip sera réalisé par le comédien Jean-Paul Rouve.

« La folie », avec Camille (2013)

En 2013, Maxime Le Forestier fait appel à la jeune chanteuse Camille. Elle l’accompagne sur « La Folie », un morceau issu de l’opus « Le Cadeau », qui sort la même année.

« Né quelque part », avec Idir (2017)

En avril 2017, le chanteur kabyle Idir, grand monsieur de la chanson algérienne, fait appel à plusieurs artistes français pour poser leur voix sur son nouvel album « D’Ici et d’ailleurs ». Il reprend avec son auteur le classique « Né quelque part », en version kabyle.

Nostalgie - Les dernières actus des années 90