Biographie Alain Souchon

Alain Kienast Né(e) le 27 mai 1944 (74 ans)

Sa biographie

Ce chanteur aux allures fragiles et discrètes inspire la jeune génération comme BénabarVincent Delerm car Alain Souchon a les mots justes et simples qui touchent.

Depuis son titre « J'ai dix ans », en 1974, Alain Souchon enchaîne les succès, comme les albums « Bidon » en 1976 et « Jamais content » en 1977 ou encore les titres « Y'a de la rumba dans l'AIR », « Allô Maman bobo », « La ballade de Jim ».

Son titre « Foule Sentimentale » reçoit la Victoire d'honneur et le prix de la  Chanson  des vingt dernières années aux vingtièmes Victoires de la musique.

Son dernier album « À cause d'elles », sorti fin 2011, est un recueil des airs d'enfance chantés par sa maman. 

Dès la fin des années 60, le jeune Alain Souchon s'intéresse à la chanson et à la composition.
En 1971, il décroche son premier contrat mais les trois 45 tours qui sortiront ne trouveront pas le succès.
En 1973, Alain Souchon change de maison de disques.

Sur les conseils de son nouveau directeur artistique, il participe au concours de la Rose d'Or d'Antibes avec " L'Amour 1830 ", une chanson qu'il a écrite pour Frédéric François. Il y décroChera le Prix de la Critique et le Prix Spécial de la Presse.


"Parce que c'était lui, parce que c'était moi"

C'est à cette époque qu'il fait la connaissance de Laurent Voulzy . Cette rencontre déterminante sera le début d'une prolifique collaboration entre les deux hommes. Elle commence en 1974, avec "J'ai dix ans" : l'album et le 45 tours sont un succès.

Deux ans plus tard, Alain Souchon sort un nouvel album, "Bidon" et en 77, "Jamais content" sur lequel on retrouve quelques-uns de ses plus célèbres tubes comme "Y'a de la rumba dans l'AIR" et le désabusé "Allô Maman bobo" qui contribue fortement à son image d'homme fragile et réservé. Suivront les albums "Toto 30 ans" (1978) et "Rame" (1980).


Chanteur et acteur

Parallèlement, Alain Souchon se lance avec un certain succès dans une carrière d'acteur. On le voit notamment dans "Je vous aime" (1980) aux côtés de Catherine Deneuve et dans "Tout feu, tout flamme" (1981) et "L'été meurtrier" (1983) aux côtés d'Isabelle Adjani , puis dans "Comédie" (1987) avec Jane Birkin .

En 1983, il sort l'album "On avance", dont on se souviendra de la chanson-titre.
Deux ans plus tard, c'est au tour de "C'est comme vous voulez " avec l'ironique "J'veux du cuir " et "La ballade de Jim " qui sera un très gros succès. Puis, en 1988, l'album "Ultra Moderne Solitude " est un nouveau bijou avec des titres précieux tels que "Quand j'serai KO", "Ava Gardner" et la très belle chanson-titre.


Un succès grandissant

En 1993, Alain Souchon nous livre un nouvel album intitulé "C'est déjà ça" sur lequel figure le magnifique "Foule Sentimentale" et l'espiègle "Sous les jupes des filles".

Fin 1999, Alain Souchon nous offre son dernier opus intitulé "Au ras des pâquerettes", sur lequel on retrouve, bien évidemment, la signature de son compliceLaurent Voulzy .

Après une tournée en 2001 et 2002, Alain Souchon est récompensé lors des 20eme Victoires de la musique par une Victoire d'honneur pour la chanson "Foule Sentimentale" qui a également reçu le prix de la "Chanson des 20 dernières années".


De la musique avant toute chose

En 2005 toujours, il revient avec l'album "La vie Théodore" dans lequel il rend hommage à Théodore Monod et à Françoise Sagan "Bonjour tristesse".
Autant de titres qui seront repris lors de sa tournée 2006 qui débute en février et le conduit dans toute la France, notamment à Paris à l'Olympia et au Zénith.

Deux ans plus tard, c'est la sortie d'"Ecoutez d'où ma peine vient". Un album en phase avec son temps, dans lequel il ironise, notamment avec "Parachute doré".
Après le succès de son album, Alain Souchon part sillonner les routes de Zénith en Zénith. Une fois les valises posées, il édite un double album de sa tournée intitulé Alain Souchon est chanteur.


Des airs d'enfance

Plus tard, émerge un autre projet à la Souchon produit par Renaud  Letang. Les airs d'enfance chantés par sa maman se retrouvent dans son dernier album « À cause d'elles », sorti en novembre 2011.
Alain Souchon reprend des classiques de la chanson pour enfant et y introduit adroitement son titre « J'ai dix ans ». 

Il reverse tous ses droits discographiques à la Ligue contre le cancer. Il n'y a pas que les grands qui meurent du cancer.

"J'avais un moment de libre, alors j'ai eu envie de faire un projet comme celui-là. Le cancer me fascine, on n'en connaît pas la cause, est-ce l'air qu'on respire, ce que l'on mange ? On en a peur. Je suis allé voir le professeur Lyon-Caen, qui me suit, parce que j'ai des migraines. Il est drôle, intellectuellement merveilleux. C'est lui qui m'a indiqué la Ligue contre le cancer."

À l'occasion du soixantième anniversaire du Bagad de Lann-Bihoué (un ensemble de musique traditionnelle de l'armée française), Alain Souchon enregistre une nouvelle fois son titre de 1979 « Le Bagad de Lann-Bihoué » qui paraît sur l'album du « Bagad 'Degemer Mat, Bienvenue » sorti en mars 2012.

Soucieux de toujours maintenir le fil avec son public, Alain Souchon, qui multiplie les concerts et les festivals, se produit notamment au Trianon le 28 février 2013.
 

2014: Alain Souchon et Laurent Voulzy signent leur premier album entièrement commun

 

«Alain Souchon & Laurent Voulzy» est le 1er album commun d’Alain Souchon et de Laurent Voulzy, sorti le 24 novembre 2014. Toutes les chansons ont été écrites et composées par les deux interprètes.

 

Le premier single extrait de l'album, «Derrière les mots», sort en téléchargement le 6 octobre 2014.

L'album est certifié triple platine (plus de 300.000 albums vendus) moins d'un mois après sa sortie. Il squatte les charts à la première place en France et en Belgique, où il est disque d’or.

 

Laurent Voulzy et Alain Souchon ouvrent en duo le 13 février, au Zénith de Paris, les 30èmes Victoires de la Musique par une version repensée de «Rockcollection», dans laquelle ils rendent hommage à Alain Bashung ou encore Niagara. Ils reprennent ensuite leur chanson «Derrière les mots», avant de recevoir la Victoire 2015 de l’Album de chansons de l’année. 

 

A cette occasion, Laurent Voulzy revient sur leur «groupe» : «C'est drôle parce que les groupes - parce qu'on est un groupe maintenant - se forment au lycée et se séparent au bout de 20 ans, nous on a chanté séparément et on a fait un groupe après». 

 

Le duo part en tournée d’avril à décembre 2015. Un deuxième single, «Oiseau malin», est dévoilé peu après. Puis, un troisième, «La Baie des fourmis», sort à l'été 2015. En novembre, sort le quatrième single, «Bad Boys».

 

Laurent Voulzy et Alain Souchon sont récompensés aux Globes de Cristal en 2015 en tant que "Meilleurs interprètes masculins de l’année".

 

Alain Souchon et ses fils Charles (le chanteur Ours) et Pierre chantent au 10ème gala de l’IFRAD, l'Association pour la recherche sur Alzheimer dans "2 Générations chantent pour la 3ème", un spectacle inédit de Pierre Souchon à l'Olympia à Paris le 19 janvier 2015.

 

2016 album live

 

Alain Souchon et Laurent Voulzy sortent le disque live de leurs concerts à travers la France, sobrement baptisé Souchon Voulzy. Le concert, le 18 novembre 2016 (Warner/Sony Music).

 

En 2016, Souchon sort le single «Ouvert la nuit», générique du film éponyme d’Edouard Baer. Le film sort le 11 janvier 2017. La chanson a été écrite, composée et est, bien entendu, chantée par Souchon. Le clip reprend des extraits du film, avec des inserts de l'artiste chantant.

 

2017, album hommage sous contrôle filial

 

En juin 2017, Alain Souchon voit ses plus grands tubes repris par de grands artistes pour un premier disque hommage, «Souchon dans l'air du temps». Il a été réalisé par ses deux fils, Pierre (44 ans) et Charles (dit Ours, 39 ans) ainsi que par son ingénieur du son de toujours, Renaud Letang.

 

On y retrouve Jeanne Cherhal, Philippe Katerine, Vanessa Paradis, Chilly Gonzales, Maxime Le Forestier, Benjamin Biolay, Izia, Oxmo Puccino, Juliette Armanet, Tété, ou encore Mathieu Boogaerts, Brigitte, Jean-Louis Aubert et M. Une suite est prévue, qui doit reprendre des titres moins connus.

 

Toujours en 2017, Alain Souchon reprend en duo, sous forme de ballade, avec Eddy Mitchell la chanson que celui-ci avait déjà chantée avec Johnny Hallyday, «On veut des légendes», sur son album La Même Tribu.

 

Les dernières actus de Alain Souchon

Ses vidéos

Ses photos

alain-souchon Virgin
1/9