Alain Souchon : ses plus grandes chansons

Alain Souchon est l’un des auteurs-compositeurs-interprètes les plus appréciés de la chanson française. Voici les plus grands succès d'un chanteur tout en humour et en sensibilité.

Alain Souchon © abaca
« Bidon » (1976)
Alain Souchon sort en 1976 son deuxième album, « Bidon », deux ans après « J'ai dix ans » qui l'a fait connaître du public. Dans ce second disque, on retrouve le tube « Bidon ». Le texte est signé Souchon et la musique de son compère de toujours Laurent Voulzy, son ami depuis plus de 40 ans. La chanson lui a été inspirée par sa rencontre avec le monde du spectacle lors de son premier opus. Drôle, fragile et inventif, tout Souchon est réuni dans ce succès indémodable.

« Allô maman bobo » (1977)

Alain Souchon revient rapidement avec un troisième album, « Jamais content », en 1977, dont « Allô maman bobo » fait partie, avant de sortir l'année suivante en single. C'est l'un des morceaux les plus emblématiques de l'artiste. Il exprime la dépression et la fragilité mais se réécoute en boucle sans tristesse, grâce au talent de l'artiste qui sait capter les émotions avant tout.

« La ballade de Jim » (1986)

Alain Souchon dévoile, en 1985, son septième album, « C'est comme vous voulez », alors qu'il vient de signer chez Virgin. L'opus se révèle plus rythmique que les précédents. « La ballade de Jim » raconte l’histoire, triste au départ, d’un homme désespéré en raison d'une rupture amoureuse. Malgré tout, elle se termine sur une note d'espoir et se révèle des plus touchantes. Son clip est l'un des plus connus du répertoire de Souchon.

« Quand j’serai KO » (1988)

Alain Souchon rencontre un immense succès, en 1988, avec la sortie de son huitième album, « Ultra moderne solitude », enregistré en Angleterre. Des tubes comme la chanson-titre ou encore « La beauté d'Ava Gardner » jalonnent cet opus, mais c'est « Quand je serai KO » qui se détache. Le morceau débute à capella et en anglais, rappelant la folk de Simon & Garfunkel, pour se transformer en un objet atypique mais tellement Souchon, joyeux et mélancolique à la fois.

« Foule sentimentale » (1993)

Alain Souchon signe avec « Foule sentimentale » l'un des plus grands succès de l'histoire de la chanson française. Le tube sort en 1993 dans l'album « C'est déjà ça ». Écrite et composée par lui-même, « Foule sentimentale » fait partie de ses chansons qui marquent une époque. Restée 26 semaines dans les charts, le single s'est écoulé à près de 220 000 exemplaires.

Alain Souchon - Les dernières actus