Alice Dona

Alice Donadel Né(e) le 17 février 1946 (70 ans)

Sa biographie

Très tôt initiée au piano et au chant, Alice Dona rejoint Le petit conservatoire de Mireille dès ses quinze ans.
Entre 1963 et 1965 elle enregistre plus d'une dizaine de 45 tours dont : "Le Noël des copains", "J'ai dix-sept ans", "Surboum 63" ou encore "Mon train de banlieue".

En 1963, elle se produit pour la première fois sur la scène de l'Olympia, en première partie de Colette Deréal et Leny Escudero. Deux ans plus tard, elle est à Bobino en première partie de Claude Nougaro.

Au début des années 70 et après la sortie de nouveaux singles comme "Et je m'en fou du grand amour" ou "Le pire des hommes" elle préfère composer pour d'autres interprètes.
La liste est longue : Claude François ("C'est de l'eau, c'est du vent" en 1970 ainsi que "Un peu d'amour, beaucoup de haine" un an plus tard), Joe Dassin ("Ton côté du lit" en 1973 et "Le Fan" cinq ans plus tard), Serge Reggiani ("Le monsieur qui passe"), Hervé Vilard ("Combien faudra t-il de temps ?" en 1970), Dalida ("O seigneur dieu pourquoi tu m'as abandonné ?" en 1973), Régine ("Toute blanche" également en 1973) ou encore Mireille Mathieu ("Qu'attends-tu de moi ?" en 1976 et "Un oiseau qui chante" un an plus tard ).

La collaboration avec Serge Lama

Mais sa collaboration la plus fructueuse reste celle avec Serge Lama . Ponctuée d'une fidélité sans faille, elle est marquée par "Je suis malade" en 1973, "Chez moi" l'année suivante, "Femme, femme, femme" en 1978 ou encore "Le dimanche en famille" en 1980.

Quatre ans plus tôt, Serge Lama toujours et Claude Lemesle proposent leurs textes à Alice Dona , qui séduite revient à l'interprétation. Jusqu'en 1986, elle enregistre ainsi sept albums, dont "L'antistar", "Femme et musique", "De la tendresse" ainsi que la "NAna 77".

A l'instar de Mireille, toujours demeurée une référence pour Alice Dona, elle quitte les studios pour créer "Les studios Alice Donna" où elle initie les plus jeunes à la chanson.
En 1999, elle revient avec son disque "Couleurs de l'ombre" avec notamment "Dans ce monde là" et "Je pense à l'âge".

Deux ans plus tard, c'est la sortie de son Best of, "Femme et musique : ses plus belles chansons" comprenant également deux titres originaux : "Quand tu partiras" et "Ca va s'arranger").