Biographie Alvin Lee

Graham Barnes Né(e) le 19 décembre 1944 (71 ans)

Sa biographie

C'est au début des années 60, aux côtés de Leo Lyons, avec lequel il forme par la suite le coeur du groupe Ten Years After, qu' Alvin Lee effectue ses débuts musicaux, inspirés par Chuck Berry et Scotty Moore.

Avec sa première formation, les Jaybirds, Alvin Lee se construit une certaine renommée dès 1962, en particulier avec des prestations effectuées au Star Club de Hambourg en Allemagne, où les Beatles forgent également leurs premières armes.

Guitariste, Alvin Lee devient aussi le chanteur du groupe, après l'installation de la formation à Londres en 1966 son changement de nom, Blues Yard.

Engagés par le Marquee club et après une prestation au célèbre festival Windsor Jazz Blues l'année suivante, le groupe se rebaptise finalement The Ten Years After.

Leurs prestations, toujours plus convaincantes, leurs permettent d'enregistrer un premier album éponyme diffusé jusqu'en Californie.

Riches de leur notoriété grandissante, qui s'appuie sur le jeu de guitare rapide de Lee Alvin associé à un savant mélange de blues, de swing jazz et de rock, ils décrochent une première tournée aux États-Unis en 1968.
Au total, le groupe réalise une trentaine de tournées dans le pays en sept ans. Un record pour une formation britannique.

En 1968 toujours, c'est la sortie de "Stonedhenge" et la participation au légendAIRe festival de Woodstock, au cours duquel Lee Alvin offre une performance immortalisée sur le documentAIRe consacré à l'évènement.
Profitant de ce nouveau tremplin, Ten Years After enchaîne les prestations sur les plus grandes scènes et publie une dizaine d'albums, dont "Sssh" (1969), "Watt" (1971) " Alvin Lee & Co" et "Rock n Roll Music To The World" (1972).


Rupture

En 1973, c'est la cassure, Alvin Lee entend s'émanciper des Ten Years After et se rapproche du chanteur de gospel américain, Mylon Lefevre, ou encore d'un certain George Harrison, Steve Winwood, Ron Wood et Mick Fleetwood, avec qui il enregistre un disque de country rock, "On the road to freedom" (1973).

Un an plus tard, Alvin Lee forme Alvin Lee & Company pour un spectacle au Rainbow de Londres immortalisé sur un double album live, "In flight", mélangeant rythm'n'blues et rock avec un hommage à Elvis Presley.

Toujours avec certains membres d' Alvin Lee & Company, le chanteur enchaîne avec deux albums : "Pump iron" et "Let it rock", avant de reprendre sa collaboration avec Ten Years Later pour l'enregistrement de deux disques : "Ride on" et "Rocket fuel" ainsi que nombre de tournées en Europe et aux Etats-Unis à la fin des années 70.

En 1985, c'est la sortie de "Detroit diesel" puis de "Zoom" et de "1994". Deux derniers albums auxquels participe George Harrison, dont le duo "The bluest blues" (1994) est largement salué par la critique.

Son disque, " Alvin Lee in Tennesse", réalisé avec les célèbres sidemen d'Elvis Presley : Scotty Moore et DJ FontAna, regroupe des chansons qui renvoient au rock'n'roll des années 1950. Un succès qui le conduit une nouvelle fois en tournée au Royaume-Uni en 2004.

Tournée qu'il promène également en Espagne, en Norvège ou encore en Belgique avant de sortir "Saguitar" en 2007, un album dont il reprend les titres lors de son passage à l'Olympia le 23 mars 2008.