Biographie Antoine

Pierre Antoine Muraccioli Né(e) le 4 juin 1944 (72 ans)

Sa biographie

Le plus "élucubrationesque" de nos chanteurs, s'il a délaissé les lumières du show-biz pour parcourir le monde à bord de voiliers, occupe une place à part dans le coeur des français.
De son enfance passée entre Saint Pierre et Miquelon, Marseille et le Cameroun, il conserve un sourire malicieux et une chaleur communicative.

Très tôt le voyage l'attire : il traverse ainsi l'Europe de part en part tout en préparant un brevet à l'Ecole Centrale d'Ingénieurs. L'âme vagabonde accrochée à sa guitare, c'est presque par hAsard qu'il sort en 1966 son premier album : "Les élucubrations", qui connaîtra un succès gigantesque, à tel point que l'apprenti chanteur/ingénieur est invité à se produire... à l'Olympia ! Mai 68 n'est pas loin et la jeunesse adore immédiatement ce jeune homme dégingandé, auteur de paroles finalement provocatrices pour l'époque.

La muse le taquine et voilà que quelques mois après ce premier album sort un second : " Antoine rencontre les problèmes". Pour la petite histoire, les problèmes est le nom du groupe choisi par le chanteur pour l'accompagner. Groupe qui volera ensuite de leurs propres ailes sous le pseudonyme des Charlots.

Tout de suite une image en marge du strass et des paillettes s'impose : cheveux longs, chemises à fleurs, on croirait Antoine sorti directement de Woodstock. Il brocarde Johnny Hallyday qui le lui rend bien en chantant "Cheveux longs idées courtes".


Entre terre et mer


Le public jeune continue de soutenir le chanteur à travers des titres comme "Je l'appelle Canelle", "Je reprends la route demain", "Ra-ta-ta".

En 1969, le hAsard lui fait découvrir la navigation. Coup de foudre : l'artiste s'aperçoit que les flots bleus lui conviennent davantage que les agitations parisiennes. Il se promet de partir naviguer dans cinq ans.

Entre temps, il enregistre tout en bâtissant une ferme en Auvergne. Il se paie même, par le biais d'un album, une incursion dans l'opérette en enregistrant "Dédé" et en reprenant le titre rendu célèbre par Chevalier : "Dans la vie faut pas s'en fAIRe".

En 1974 Antoine sillonne le globe avec son superbe bateau. La navigation devient une nouvelle porte vers l'inspiration.
De ces aventures naîtront des chansons comme "La motogodille", "Marinheiro". En 1987, ce défenseur de la terre convaincu offre à son public un touchant "Touchez pas à la mer", prévoyant bien à l'avance les innombrables catastrophes maritimes liées à la folie des hommes.

Il s'éloigne de la scène et de la chanson pour continuer ses voyages et réaliser de magnifiques documentAIRes et albums photos sur les îles, s'assurant de ce fait une nouvelle popularité.

En 1995 il revient à Paris pour le spectacle au concept original : "Un tour de chant + un tour du monde" mixant des chansons ou reprises avec des images rapportées du monde entier.

Libre de toute entrave, près de la nature et des hommes, Antoine sait à merveille user de la chanson, comme pour s'amuser, tout en parcourant les mers du monde.

Plus récemment, en 2007, respectivement 2008, il fait sortir son autobiographie en deux volumes ("Oh Yeah" et "Au bout de mes rêves"), les deux à la même maison d'éditions, Arthaud.