Bad Company

Bad Company Né(e) le 30 novembre 1972 (43 ans)

Sa biographie

Trois premiers albums au million d'exemplaires vendus

Formé en 1973, c'est surtout la voix de son lead à la tessiture veloutée et rauque qui a rendu le groupe célèbre. Le succès du groupe commence ainsi très tôt, dès leur premier opus en 1974.

Celui-ci, intitulé « Bad Company », s'est vendu à plus d'un million d'exemplaires. « Can't get enough of your love », l'un des morceaux de l'album, devient vite un tube. Paru l'année suivante, « Straight shooter », le deuxième single du groupe, confirme le succès du premier.

Les deux albums suivants du Bad Company, « Feel like makin'love » dans les bacs en 1975 et « Run with the pack » sorti en 1976 rencontrent également le même succès que le premier avec leur million d'exemplaires écoulés. Enchaînant les succès, Bad Company se maintient parmi les plus grands vendeurs d'albums de hard rock.


La séparation

Le quatrième album, « Burnin' sky », marque un léger changement de cap dans la production musicale du groupe. C'est cependant le cinquième album qui renouvelle l'approche du groupe en matière de hard rock avec l'introduction de nouveaux sons. Dans ce dernier, il semble que Bad Company ait voulu ajouter un peu plus de mélodie aux chansons.

Dans « Desolation angels », sorti en 1979, le groupe s'essaie ainsi à un nouveau style tout en conservant sa marque de fabrique. Les cordes, jusque-là en nombre réduit dans leur composition, se multiplient. Le synthétiseurs font leur apparition pour la première fois dans l'arrangement des chansons.

Trois années plus tard, est produit le dernier album du groupe de sa formation initiale. En 1982 sort donc le sixième opus, « Rough diamonds » qui marque la fin du groupe tel qu'on l'on a connu auparavant. A partir de cette année, Paul Rodgers ne collaborera plus avec les autres membres de Bad Company.


Le nouveau Bad Company

Après quelques années de silence, le groupe apparaît de nouveau en 1986 sous la houlette de deux anciens : Simon Kirk et Mick Ralphs. Brian Howe, un ancien membre du groupe Ted Nugent prend la place vacante de Paul Rodgers.

Le coup d'essai ne sera pas un coup de maître. Le premier opus du groupe est une catastrophe sur le plan commercial. L'album « Fame & fortune » est certainement l'un des pires échecs du groupe.

Le récidive ne sera pourtant pas du même tonneau. Le deuxième album de Bad Company nouveau look plaît davantage. Car « Dangerous age », paru en 1988, fait incontestablement mieux que le précédent. Le vent semble tourner car, les deux albums qui suivent amèneront de nouveau Bad Company sous les feux de la rampe : « Holy water » sorti en 1990 et surtout « Here comes trouble » venu deux ans plus tard devient est disque de platine.

En 1993,  sort « What you hear is what you get: the best of Bad Company », l'album live de Bad Company à l'occasion de leur vingt ans de scène. En 1998, le groupe originel se retrouve pour sortir un an plus tard une compilation titrée « The original Bad Company anthology ».

Autrement, « Live in Albuquerque 1976 », dans les bacs depuis 2006 figure parmi l'un de leurs derniers albums.