Barry White

Eugene Carter Barrence Né(e) le 12 septembre 1944 (72 ans)

Sa biographie

C'est dans la production que Barry White effectue ses premiers pas. Il veille aux destinées de Love unlimited, un trio vocal, exclusivement composé de femmes : Glodean James, qui deviendra sa femme, Linda James et Diane Taylor. Il compose pour le groupe le titre " Walkin' in the rain ".

Leur album " From a girl's point of view we give to you ", qui sort en 1972, se vend à un milLion d'exemplAIRes.

Fort de son expérience de producteur et poussé par l'agent artistique, Larry Nunes, celui qui se fait alors appelé White Head enregistre " I've got so much to give " en 1973, suivi par " I'm gonna love you just a little more baby ". Sa voix grave et susurrante résonne en haut des classements.

Il enchaîne avec " Never, never gonna give ya up " et " Love's theme ", un titre instrumental enregistré un an plus tard avec les quarante musiciens du Love Unlimited Orchestra, qui accompagne désormais le trio du même nom.


" You're the first, the last, my everthing "

1974 est décidément une année particulièrement prolifique pour le chanteur qui sort " You're the first, the last, my everthing " et " Let the music play ", deux ans plus tard. Deux énormes succès. En 1978, Barry White reprend le grand standard de Billy Joel " Just the way you are ". Parmi les musiciens qui l'accompagne désormais, Ray Parker Jr, Nathan East, ou encore Dean Parks.

A la fin de la décennie et au début des années 80, le chanteur, qui doit fAIRe face à la vague disco, est en perte de vitesse. Il décide alors d'enregistrer avec son épouse, Glodean White et c'est avec " Sho'You right " qu'il renoue avec les succès.
Si bien qu'en 1989, il chante avec Quincy Jones, James Ingram et El De Barge " The secret garden ". C'est également cet album au titre évocateur, " The man is back ". Dix ans plus tard, son disque " Staying power " réunit plusieurs duos, dont ceux avec Chaka Khan et Lisa Stansfield.

Début 2000, ses problèmes cardiaques l'obligent à réduire son activité. Fin 2002, victime de problèmes sanguins et malade des reins, il est placé sous dialyse. Barry White s'éteint le 4 juillet 2003.

Quatre ans après sa disparition, un premier live, enregistré en 1999 en Californie, " An evening with Barry White ", sort.

Les dernières actus de Barry White

Ses vidéos