Bert Kaempfert

Berthold Heinrich Kämpfert Né(e) le 16 octobre 1923 (92 ans)

Sa biographie

Un jeune multi-instrumentaliste

Bert Kaempfert ne s'est pas limité à l'apprentissage du piano au cours de son enfance. Il a également suivi des cours de clarinette et d'accordéon. Talentueux et largement motivé, il devient facilement un multi-instrumentaliste professionnel.

Le jeune talent ne tarde pas à se faire remarquer. En 1939, à peine âgé de seize ans, il se fait embaucher par Busch Hans pour jouer au sein de son orchestre. Ce dernier étant un groupe de grande renommée, non seulement à Hambourg mais également à l'extérieur du territoire, Bert Kaempfert parvient sans difficulté à franchir le pas de l'anonymat en tant que musicien.

Au cours de la deuxième Guerre mondiale, il arrête l'orchestre pour jouer avec un groupe naval de la marine allemande. Il s'associe ensuite avec quelques musiciens avant de former son propre orchestre qu'il baptise Kämpfert Berthold Orchester.

En 1945, Bert Kaempfert fait la rencontre de Hannelore. Il l'épousera, le 14 août 1946 et donnera naissance à une petite fille. Désormais, Bert Kaempfert devra jouer en même temps le rôle de mari, de père de famille et d'artiste à la fois. Une grande responsabilité certes, mais qui ne le fera pas pour autant abandonner sa vocation.


Avec Polydor

A ses débuts, Bert Kaempfert produit ses oeuvres sous le pseudonyme de Marc Os. Il empruntera ensuite celui de Bob Parker avant de se dévoiler sous son propre nom.

Vers le début des années 50, l'artiste commence à collaborer avec plusieurs artistes de talent en tant qu'auteur-compositeur. Éblouie par les inspirations très originales de l'artiste, un mélange de classique et de jazz, la maison de disques Polydor lui fait signer un contrat.

Tout au long de leur collaboration, Bert Kaempfert écrit plusieurs titres pour de nombreux artistes. Il compose entre autres pour Margot Eskens, pour Mona Baptiste ou encore pour Rudi Schuricke. Il contribue également au lancement de la carrière d'Evelyn Asal qui, devenue célèbre, sera connue sous le nom de Cindy Ellis.

Il coopère aussi avec Ivo Robic, Freddy Quinn, Frank Sinatra , Nat King Cole, Tony Sheridan ou encore les Beatles vers le début des années 60. Les titres « Strangers in the night », « Cry for a shadow » « L-O-V-E » et « Ain't she sweet » sont entre autres les fruits de ces collaborations musicales.


Un grand auteur-compositeur

Pendant presque vingt années, de la fin des années 50 vers celle des années 70, Bert Kaempfert continue de composer et de produire plusieurs titres. Il sort près de 48 albums en son propre nom dont « Wonderland by night » en 1960 », « A swingin' safari » en 1962, « Love letters » en 1965 ou encore « Smile » en 1979.

Mélange de sons jazz et de notes classiques, « Wonderland by night » fait immédiatement fondre les amateurs de grande musique. Le tube est même devenu numéro un dans le hit parade américain.

La renommée de Bert Kaempfert s'est surtout construite à travers ses collaborations avec d'autres artistes. On peut citer ainsi le titre « Strangers in the night » qui, interprété par Frank Sinatra , est devenu le numéro un des hits en 1966, le titre « L-O-V-E » co-écrit avec Milt Gabler transformé en un hit international à succès avec Nat King Cole, ou encore la Chanson pop « Love after midnight » interprété par Patti Page en 1964 et par Jack Jones en 1966.

Des tubes qui ont marqué grandement l'univers de la musique des années 60 et 70. En même temps, Bert Kaempfert continue de promouvoir sa musique à travers de grandes tournées internationales.

Accompagné de plusieurs musiciens de talent dont les trombonistes Jiggs Whigham et Ake Persson, les trompettistes Werner Gutterer, Charly Tabor et Manfred Moch ou encore le batteur Rolf Ahrens, il sillonne les scènes de plusieurs pays.

Au coeur de la passion, Bert Kaempfert décède à l'âge de 56 ans à Majorque, suite à un accident vasculaire cérébral.