Bill Haley

William John Clifton Haley Né(e) le 6 juillet 1925 (91 ans)

Sa biographie

C'est Gen Autry, le cow boy chantant d'Hollywood qui va tout déclenCher. Bill Haley veut imiter son idole. Il ne lui manque que la guitare qu'il obtient alors qu'il n'a que 8 ans. Il apprend à jouer et à chanter. Particulièrement doué, il se produit sur scène dès 1943. Trois ans plus tard, il intègre son premier groupe de swing. Il se produit régulièrement avec les Down Homers de Shorty Cook, avant de partir seul sur les routes où il joue de la country.

En 1948, il s'enorgueillit de son premier groupe, The four aces of western swing, rapidement rebaptisé Western aces. Al Constantine est à l'accordéon et Barney Barnard à la basse et Tex King à la guitare. Après l'enregistrement de deux 78 tours, dont la reprise " Too many parties, too many pals ", Bill Haley monte les Saddlemen avec Bill WillIAMson (joueur de steel guitar) et Johnny Grande (pianiste, accordéoniste et arrangeur). Ensemble, ils enregistrent " Ten gallon Stetson ", " Susan Van Dusan " et " Why do I cry over you ". Mais c'est avec deux morceaux de rythm and blues " Rock 88 " en 1951 et " Rock the join " (qui augure de la naissance du rockabilly) en 1952 que le groupe prend réellement son envol.

Un an plus tard, c'est la métamorphose. Bill Haley rebaptise son groupe les Comets en référence à la comète de Halley. Ils troquent leurs costumes de western contre leurs désormais fameux smokings en tissu écossais.
Bill Haley et les Commets enregistrent " Crazy man, crazy ", le premier disque de rock and roll de " blanc ".
L'ascension se confirme avec le succès mondial de " Rock around the clock " en 1954. Le disque se vend à 25 milLions d'exemplAIRes et la chanson est reprise dans le film de Richard Brooks " Blackboard jungle " (" Graine de violence ") en 1955.
Un an plus tard c'est un nouveau succès avec " See you later Alligator ".

La notoriété de Bill Haley souffre quelque peu de l'arrivée d'Elvis Presley, de Chuck Berry et de Little Richard. En revanche, l'enthousiasme qu'il suscite Outre Atlantique n'est en rien entamé. Ses tournées en 1957 en Australie ou encore en Grande-Bretagne sont émaillées de véritables scènes d'hystérie.
Les années qui suivent sont difficiles pour le chanteur qui, endetté, est contraint un temps de se réfugier au Mexique pour fuir le fisc. Il sombre dans l'alcool par phase avant de décéder le 9 février 1981 d'une crise cardiaque.

Les dernières actus de Bill Haley