Bill Medley

William Thomas Medley Né(e) le 19 septembre 1940 (76 ans)

Sa biographie

Les premiers succès au sein de The Righteous Brothers

Bill Medley fait la rencontre de son ami Bobby Hatfield à l'université de Californie. Après une première aventure au sein de la formation The Paramours, les deux compagnons s'envolent en duo en 1962 sous le nom de The Righteous Brothers.

Peu de temps après, en 1963, ils sortent leurs premiers disques à travers deux albums et deux singles dont « Little latin Lupe Lu » qui reçoivent un succès modéré. Deux ans plus tard, leur single « You've lost that lovin' feelin' » est dans les bacs.

Produit par Phil Spector, le hit connaît un énorme succès sur les ondes américaines au point d'être considéré comme le single le plus diffusé par les stations radio de l'époque.

A part ce gros carton, les Righteou s Brother s publient la même année, trois tubes non moins remarquables à savoir « Ebb tide », « Just once in my life » et le classique « Unchained melody ». Plus tard, après la période Phil Spector, Bill Medley prend en main la production des chansons du duo en commençant par le retentissant « (You're my) Soul and inspiration » de 1966.

Gros succès, le morceau est classé numéro 1 du chart américain pendant trois semaines consécutives et atterrit dans le Top 10 britannique. Le duo proposera d'autres hits du Top 40 américain comme « Go ahead and cry » et « He ».


L'aventure en solo et l'exploit de « (I've had) The time of my life »

En 1968, Bill Medley se sépare de Bobby Hatfield et enchaîne avec le chanteur Virgil Beckham. La même année, il lance également sa carrière solo avec les hits « Brown eyed woman » et « Peace, brother, peace » tous les deux classés dans le Top 40 du Billboard Hot 100.

En 1969, le chanteur remporte le de uxième prix du FIC de Ri o de Janeiro ou Festival Internacional da Cançao grâce à la chanson « Evie ». Il poursuivra avec d'autres enregistrements solo auprès de différents labels au fil des années.

En 1974, il marquera sa réconciliation avec Bobby Hatfield à travers le brillant « Rock and roll heaven » alors classé à la troisième position du Billboard Hot 100. Depuis, les deux compagnons sont restés ensemble jusqu'à la disparition de Bobby Hatfield, en 2003.

Entre 1984 et 1985, Bill Medley arrive à imposer cinq de ses singles solo dans les country charts dont le célèbre « I still do » et l'inoubliable « Till your memory's gone ».

En 1987, son fameux duo avec Jennifer Warnes « (I've had) the time of my life » figure sur la bande son du film « Dirty dancing » et grimpe au sommet du Billboard Hot 100.

Très apprécié, le single lui permet de remporter un Oscar et un Grammy Award en 1988.


Chansons de films et disparition de Bobby Hatfield

Peu après la sortie de « Time of my life », Bill Medley enregistre deux nouveaux morceaux, une version de « He ain't heavy, he's my brother » et « It is our destiny » pour la bande originale du film « Rambo III » de Sylvester Stallone .

Sollicité par d'autres cinéastes, il proposera également d'autres chansons non moins remarquables comme « Most of all you » et d'autres bandes originales de films au fil des années.

En 1990, la version origina le de « Unchained melody » de son duo auprès de The Righteous Brothers figure sur la bande son du film « Ghost » avec Demi Moore , Patrick Swayze et Whoopi Goldberg à l'affiche.

Gros succès, ce film entraîne une avalanche de demandes de la part des fans et du public amenant Polygram à ressortir « Unchained melody » ainsi qu'une collection de hits des The Righteous Brothers intitulée « The very best of The Righteous Brothers...Unchained melody ».

D'autres compilations comme « The best of The Righteous Brothers » ne tarderont pas à sortir.

En mars 2003, le duo est introduit au Rock and Roll Hall of Fame. Quelques mois plus tard, Bobby Hatfield décède d'une overdose de cocaïne avant un concert laissant Bill Medley continuer seul l'aventure musicale.

Ses vidéos