Biographie Billy Idol

William Michael Albert Broad Né(e) le 30 novembre 1955 (61 ans)

Sa biographie

Alors qu’il n’a que deux ans, le Britannique Wiliam Broad, plus connu sous le nom de Billy Idol, rejoint les Etats-Unis et New-York. En effet, ses parents veulent vivre le rêve américain. Même si la famille Broad regagne la Grande-Bretagne quatre ans plus tard, le petit William garde une richesse musicale de cette expérience.

Passionné, il fonde son premier groupe, The Rockettes. Turbulent et pas forcément très bon élève, William Broad se fait surnommer de « Idle », fénéant en français, par l’un de ses professeurs. Il en garde l’idée pour son nom de scène, Billy Idol.

Une fois ces études achevées, il suit le courant punk qui sévit et rejoint le groupe Bromley Contingent. Plus tard, il quitte la formation pour fonder son propre band, Generation X, en compagnie de Tony James.


Carrière solo

Trois albums plus tard, l’aventure Generation X s’essouffle et le groupe se dissout en 1981. Billy Idol décide d’aller aux Etats-Unis et de tenter une carrière solo. Il fait la rencontre du guitariste Steve Stevens, avec qui il rencontre le succès.

Plus tard, il s’associe au producteur de Kiss, Bill Aucoin, et sort son premier disque solo, « Billy Idol », en 1982. On trouve le titre « White wedding ». Toutefois, le succès est plus important à la sortie de son nouveau second opus, en 1984, « Rebel yell ». En effet, le single « Eyes without a face » est sans doute le plus connu de Billy Idol.


Accident

Après trois nouveaux disques, « Vital Idol », « Whiplash smile » et « Charmed life », le Britannique est victime d’un accident de moto en 1990, l’immobilisant pendant six mois. Et si il doit renoncer au tournage de « Terminator 2 », il participe tout de même au film « The Doors » d’Oliver Stone, où on le voit boiter.

Trois ans plus tard, le retour de Billy Idol n’est pas très bien accueilli. Le disque « Cyberpunk » est un échec. Malgré une apparition en 1998 dans le film « The wedding singer », le bad boy a de plus en plus de mal à trouver sa place.

Toutefois, malgré une traversée du désert longue de près de dix ans, Billy Idol revient sur le devant de la scène avec les albums « Devil' s playground » et le titre "Scream" en 2005 suivi de « Happy Holidays » l’année suivante.

Ses photos