Billy Preston

William Everett Preston Né(e) le 2 octobre 1946 (69 ans)

Sa biographie

Les débuts d'un enfant prodige

A l'âge de 3 ans, il joue déjà du piano et de l'orgue. Vers 10 ans, il fréquente des groupes de gospel américains avec Nat King Cole, Mahalia Jackson ainsi que d'autres vedettes du gospel qui s'émerveillent de son talent.

En 1958, âgé tout juste de 12 ans, il obtient le rôle du jeune compositeur de blues dénommé Will Handy dans le film St. Louis Blues de Paramount Pictures.

Le début des années 1960, verra son évolution aux côtés de Ray Charles et Little Richard . En 1962, il part notamment en tournée avec Little Richard et compagnie au Royaume-Uni.

A Liverpool, il fait la rencontre des Beatles avec lesquels il établira une relation aussi amicale que professionnelle. En 1965 sortent ses deux albums solo « The most exciting organ ever » ainsi que « Early hits of'65 ».

Deux autres albums suivront jusqu'en 1969 avec la sortie de « That's the way God planned it » signé sur le label Apple des Beatles.

Cette année-là, il jouait de l'orgue dans un concert de Ray Charles, à Londres, quand George Harrison des Beatles l'invite à se joindre au groupe pour enregistrer leur projet « Get back » initié en 1968.

Billy Preston , surnommé le cinquième des Beatles, joue alors au sein du groupe pendant un certain temps. La collaboration aboutira à la réalisation de l'album « Let it be » du groupe anglais.


Les succès et les multiples collaborations de l'ami des Beatles

Suite à la séparation des Beatles en 1970, George Harrison l'accompagne dans la réalisation de ses projets. D'ailleurs celui-ci a été le premier artiste à interpréter le single « My sweet Lord », sur l'album « Encouraging words » de Billy Preston de 1970.

A son tour, Billy Preston l'assiste dans ses entreprises telles les concerts de charité et les tournées organisés par George Harrison . L'on peut citer le concert pour Bangladesh à New-York en 1971 et sa tournée en Amérique du Nord.

En même temps, Billy Preston collabore avec Ringo Starr et John Lennon sur leurs albums solo.

En 1972, il est au sommet de ses réalisations puisque son single funk « Outa-Space » arrive en tête de classement de l'US R'n'B. La Chanson se fait classer deuxième au US Pop et forgera la réputation de Billy Preston au Royaume-Uni.

La même année, il sort son album « Music is my life » avec le hit single « Will it go round in circles » qui atteindra la première position au US Pop et termine numéro 10 au US R'n'B un an après.

En 1973, Billy Preston se retrouve en tournée à travers l'Europe aux côtés des Rolling Stones. Il profite de cette occasion pour réaliser son album « Live european tour 1973 » avec le guitariste Mick Taylor.

En 1975, il est invité à l'émission télévisée « Saturday night live » de New-York. Parallèlement à ses activités avec les autres artistes et groupes, il se concentre sur une carrière solo, enregistre un album et prépare déjà les prochains.


Les dernières années

Un album à son nom sort en 1976 suivi par « A whole new thing » en 1977 et « Late at night » en 1979.

Au début des années 1980, Billy Preston se produit avec Syreeta Wright. Le duo cartonne au US Pop et au hit-parade britannique avec les singles « With you I'm born again » puis « It will come in time » et « One more time for love ».

Quoique rencontrant quelques problèmes judiciaires, les sorties d'albums s'enchaînent pour l'artiste jusqu'au début des années 1990.

2001 est marquée par deux événements majeurs, la sortie de son album « You and I », fruit de son travail avec le groupe italien Novecento et la mort de son grand compagnonGeorge Harrison des Beatles.

L'année d'après il rend hommage à son ami au Concert for George à Londres en compagnie d'autres artistes.

En 2002, il apparaît dans un album de Johnny Cash . Deux ans plus tard, il fait la promotion de son album « The wildest organ in town » réalisé sur le label Stateside records.

En 2004, il parcours l'Europe avec Steve Winwood et The Funk Brothers en donnant des concerts dans de nombreuses villes du Vieux contient.

En 2005, on entend sa Chanson « Go where no one's gone before » dans une émission télévisée. Depuis, il continue à travailler avec d'autres stars de la Chanson et de la télévision.

Vers la fin de l'année, Billy Preston se produit à Los Angeles à l'occasion d'une reprise de Concert for Bangladesh.

En juin 2006, en raison de diverses complications médicales, Billy Preston décède à Scottsdale, en Arizona.