Bob Dylan, Jean Ferrat… Focus sur les chanteurs poètes

La chanson française et internationale a connu de grands poètes, de Bob Dylan à Serge Gainsbourg, de Serge Reggiani à Francis Cabrel. Focus sur ces maîtres des mots.

bob-dylan © Cover Media
ob Dylan, Jean Ferrat, Serge Reggiani, Francis Cabrel ou Claude Nougaro, tous ces grands chanteurs ont la particularité d’être considérés comme des poètes. Focus sur huit d’entre eux.
Serge Reggiani

L’amour des mots, Serge Reggiani l’a très tôt puisqu’il rêve de devenir comédien. Sur les planches ou au cinéma, il va d’ailleurs les manier avec brio, jusqu’à ses débuts dans la chanson, en 1964. Pour son premier album, l’artiste interprète des chansons inédites de Boris Vian, avant d’être repéré par la grande Barbara. Grâce à son talent, il signera des tubes de la chanson française : « Le déserteur » ou encore, « Le petit garçon ».

Charles Aznavour

Très jeune, Charles Aznavour souhaite rejoindre le monde du spectacle. Il faut attendre la fin des années 1940 pour qu’il rencontre Edith Piaf qui le lancera. C’est le premier moment clé de sa carrière. Auteur-compositeur, il manie la langue française tel un jongleur et écrit pour de nombreux artistes (Juliette Gréco, Maurice Chevalier, Mistinguett), avant d’écrire pour lui-même. S’en suivront d’immenses tubes comme « La mamma », « La bohème » ou « Mes emmerdes ».

Serge Gainsbourg

Peintre, dessinateur, chanteur, auteur, compositeur, Serge Gainsbourg cumule les talents. Il est considéré comme l’un des plus grands artistes français. Pour cause, il maîtrisait les jeux de mots, les sous-entendus et l’art de la provocation comme personne. Un talent qu’il a su mettre au profit de nombreuses interprètes féminines.

Claude Nougaro

Bercé très tôt par la musique et les mots, Claude Nougaro décide de devenir chanteur et hante les cabarets parisiens, notamment Le Lapin agile à Montmartre. Il se fait repérer pour son amour du jazz et sa façon de faire swinguer les mots. Grâce à la langue de Molière, il sublime sa ville, Toulouse, ou témoigne de son amour pour sa fille, Cécile. Il laisse derrière lui des tubes indémodables, de « Tu verras » à « Amstrong ».

Jean Ferrat

Jean Ferrat est considéré comme le poète de la chanson française. Il n’aura de cesse tout au long de sa carrière, de rendre hommage au poète Louis Aragon. Il osera mettre en musique des poèmes de l’auteur, comme « Aimer à perdre la raison » ou « Les lilas ».

Pierre Perret

Pierre Perret est souvent qualifié de dompteur de mots. C’est dès son plus jeune âge qu’il apprend les rouages de l’argot, dans le Café du Pont, tenu par ses parents sur les rives de la Garonne. Il s’en servira plus tard pour jouer avec les mots et composer des chansons comme « Rosette ».

Bob Dylan

Artiste engagé, Bob Dylan manie les mots dès le début de sa carrière, et crée des textes revendicatifs, comme pour « Hurricane ». Ce tube est né de l’interpellation et emprisonnement du boxer noir Rubin Carter. La poésie de Bob Dylan est très souvent comparée à celle d’un Arthur Rimbaud à ses débuts, du fait de son côté torturé. On lui doit des morceaux comme « Lily » ou « Mr Tambourine Man », devenus des classiques.

Francis Cabrel

Après avoir écumé les bals de sa région dès son adolescence, Francis Cabrel se fait remarquer, en 1974, grâce à sa chanson « Petite Marie ». Véritable poète, il sait susciter l’émotion, de la colère à la mélancolie, jusqu’à la passion. Il se révèle comme l’un des grands de la chanson française. Pour preuve ses tubes « La Corrida », « Hors Saison » ou « Je l’aime à mourir ».

Claude Nougaro getty images
1/8

Bob Dylan - Les dernières actus