Boney M. en cinq chansons

Figure fétiche du disco, le groupe Boney M. a fait danser des générations de fêtards. Retour sur leurs cinq plus grands morceaux

Boney M (picto) © Getty images
« Daddy Cool » (1976)

Boney M. sort le single « Daddy Cool » le 31 mai 1976, paru sur le disque « Take the Heat off Me » la même année. La chanson offre une nouveauté du côté de l’enregistrement, avec une intro inhabituelle où l’on entend le producteur Frank Farian taper un rythme sur ses dents avec un stylo. Farian fait également la voix masculineen prononçant : « She's crazy like a fool... », Bobby Farrell se contentant de danser et se produisant en play-back. Le tube s’est placé au sommet de nombreux charts européens et 65e au Top 100 américain.
« Sunny » (1976)

Boney M. dévoile cette reprise en single, extraite de l’album « Take the Heat off Me » (1976), avec un succès plus important encore que l’originale. Le tube a été écrit en novembre 1963 par Bobby Hebb, peu de temps après l’assassinat du président américain John Fitzgerald Kennedy, la même année.
« Ma Baker » (1977)

Boney M. publie « Ma Baker » en juin 1977, extrait de l’album « Love For Sale » (1977). Pour l’anecdote, « Ma Baker » est une référence directe à une criminelle des années 20, nommée Kate Barker, qui était à la tête d’un gang dans lequel elle avait enrôlé ses propres enfants. Le tube entre au hit-parade le 9 juillet 1977, à la 17e place et y reste jusqu’au 22 octobre 1977
« Rivers of Babylon » (1978)

Boney M. sort le tube « Rivers of Babylon », extrait de l’album « Nightflight to Venus », en 1978. Il s’agit à l’origine d’une chanson populaire rasta, dont les paroles sont celles du psaume 137 de l’Ancien Testament. Elle devient un succès grâce à la reprise disco de Boney M., se classant dans le top 10 des meilleures ventes de singles de tous les temps au Royaume-Uni.
« Rasputin » (1978)

Boney M. propose au public « Rasputin » le 28 août 1978, tube extrait de l’abum « Nightflight to Venus » (1978). Le morceau évoque le personnage historique de Grigori Raspoutine, guérisseur mystique et confident de l’épouse de l’empereur russe Nicolas II. La mélodie est reprise d’une chanson populaire turque, « Üsküdar'a gider iken », écrite à l’époque de la guerre de Crimée (1853-1856). Le chanteur du groupe, Bobby Farrell, comme Raspoutine, meurt un 30 décembre 2010 à Saint-Pétersbourg, alors que le groupe effectuait alors une tournée en Russie.

Boney M - Les dernières actus