Boney M. : retour sur la création d’un des plus grands groupes disco

Retour sur la naissance de Boney M., l’un des plus grands groupes disco au monde avec plus d’une dizaine de tubes légendaires à son actif. Un succès d’autant plus incroyable lorsqu’on connaît l’histoire de sa création.

Boney M © getty images
Boney M. : l’éclosion du groupe

Tout commence à la fin de l’année 1974 sur l’impulsion de Frank Farian, un chanteur et compositeur allemand, employé par le label Hansa Record. En studio, avec l’aide de musiciens, il enregistre le titre « Baby Do You Wanna Bump ? » sur lequel il pose en réalité lui-même toutes les voix. Le succès important remporté par le morceau aux Pays-Bas et en Belgique change toute l’histoire et précipite la création d’un nouveau groupe.

Boney M. : un groupe créé de toutes pièces

Pour assurer une promotion rapide à la télévision et dans les boîtes de nuit, Frank Farian engage des choristes venues des Antilles, dont Maizie Williams de l’île de Montserrat, pour incarner ce groupe appelé Boney M. Après quelques renouvellements dans les rangs du groupe en 1975, Boney M. tel qu’il entrera dans la légende est composé en 1976, en plus de Maizie Williams, de Marcia Barrett et Liz Mitchell, chanteuses jamaïcaines, et du chanteur-danseur Bobby Farrell, natif de l’île d’Aruba. En réalité, Frank Farian interprète toutes les voix masculines, qu’elles soient graves ou aiguës, modifiées électroniquement et préenregistrées. Liz Mitchell est, de son côté, la seule véritable chanteuse de la formation.

Boney M. : des tubes en cascade

Derrière les 4 membres de Boney M. se cache ainsi – et surtout – le travail phénoménal de Farian, qui fera le succès international du groupe. Des mélodies parfaitement dans l’air du temps et des instrumentalisations travaillées s’ajoutent au magnétisme des 4 membres. Entre 1976 et 1978, Boney M. inonde le monde avec ses tubes « Daddy Cool » (1976), « Ma Baker » (1977) ou encore la reprise du « Sunny » de Bobby Hebb (1977). En 1978, avec la reprise « Rivers of Babylon » puis « Rasputin », Boney M. entre définitivement au Panthéon du disco, seulement deux ans après sa création.

Boney M - Les dernières actus