Biographie Booker T & The Mg's

Booker T & The Mg's Né(e) le 1 janvier 1962 (54 ans)

Sa biographie

La renommée grâce à « Green Onions »

Booker T . Jones est déjà saxophoniste au Stax Records, studi o de Memphis depuis 1960. Les autres membres du groupe ne tarderont pas à le rejoindre. En 1962, les quatre musiciens sont réunis et commencent avec l'enregistrement de leur morceau « Behave yourself » chez Stax.

Enthousiastes et encouragés par Jim Stewart le patron de Stax, ils sortent par la suite leur premier disque et se font baptisés Booker T & The MG's, MG étant le diminuti f de « Memphis group ». Le disque est un succès grâce au morceau de blues « Green onions » qui arrive en première position dans les R'n'B Charts américains.

De 1963 à 1965, le groupe ne cesse de réaliser des singles qui n'arrivent pas à atteindre le même succès que « Green onions ».

A un certain moment, Steinberg décide de partir et Donald « Duck » Dunn devient alors le bassiste du groupe. En 1966, Jones se focalise sur ses cours de musique à l'université d'Indiana où il acquiert son diplôme. Puis Crooper et Jackson travaillent avec d'autres artistes.

La vie de groupe est un peu laissée de côté. Ainsi au niveau production, Booker T & The MG's connaît un certain déclin, mais les membres du groupe ne se découragent pas et sortent en 1967 le morceau instrumental « Hip Hug-Her » qui se classe en tête du Top 40. La même année, ils partent en tournée en Europe Ils participent également à quelques festivals tel que le Monterey Pop Festival aux côtés deOtis Redding . L'année d'après, ils obtiennent un grand succès avec « Hang 'em high ».


Le succès avec leurs titres et les reprises

Très inspirés, ils sortent deux albums majeurs « Doin' Our Thing » et « Soul limbo » en 1968. Ils se présentent également dans différents concerts et réalisent l'album live « Back to back ».

Un an plus tard, ils cartonnent avec leur hit « Time is tight », classé sixième au Billboard Pop Chart. Les succès se succèdent mais outre leur propre création, les MG's font également quelques reprises comme « Groovin' » des Rascals, « What'd I say » de Ray Charles ou l'Abbey Road des Beatles qu'ils reprennent dans leur album « McLemore avenue » réalisé en 1970. John Lennon et ses compagnons sont très fiers du groupe et les félicitent pour ce travail.

Entre temps et jusqu'en 1971, les musiciens accompagnent beaucoup d'artistes tels que Eddie Floyd , Albert King, Sam Dave /strong>, Rufus Thomas, Wilson Pickett et bien d'autres stars des maisons de disque Stax et Atlantic. Ils se rangent aux côtés des grands et connaissent un certain succès auprès des stations radio et télévision. Pour preuve, la BBC leur demande d'utiliser leur titre « Soul limbo » comme jingle pour son programme Test Match Special Cricket.


L'éclatement et la reformation

En 1971, ils enregistrent leur dernier album chez Stax intitulé « Melting pot » et se séparent. Cropper reste à Memphis avant de partir pour Los Angeles. Jones part en Californie et prépare des albums avec sa femme Priscilla.

Booker T . Jones et Duck Dunn veulent encore continuer l'aventure et font alors appel au claviste Carson Whitsett et au guitariste Bobby Manuel pour reformer le groupe. Ils essaient de créer ensemble pour aboutir à l'album « The MG's » en 1973. Cependant, ils n'iront pas plus loin puisque Al Jackson meurt en 1975.

En tout cas, d'aucun n'abandonne complètement la musique aussi le reste du groupe réalise en 1977, « Universal Language » pour Asylum Records.

En 1980, Duck Dunn et Steve Cropper intègrent le groupe Blue s Brother s. Dix ans plus tard, les trois compagnons, Jones, Dunn et Cropper partent en tournée mondiale avec le canadien Neil Young .

En 1992, ils accèdent au Rock and Roll Hall of Fame et deux ans après ils réalisent leur album de retrouvailles « That's the way it should be ». La même année, ils figurent parmi les cent meilleurs artistes de tous les temps dans le Rolling Stones Magazine.

Beaucoup de leur titres seront alors repris par d'autres artistes, à l'exemp le de « Melting pot » repris par des rappeurs et Djs et de leur single « Green onions » repris par Brian Auger.