Brenda Lee

Brenda Mae Tarpley Né(e) le 11 décembre 1944 (71 ans)

Sa biographie

Un début précoce

Vers le début des années 50, Brenda Lee commence déjà à attirer l'attention. Fillette de 6 ans, elle est invitée à prendre part à une émission de radio dans sa ville natale.

Elle va y chanter régulièrement pendant une certaine période jusqu'à ce que son père décède en 1953 et que le reste de la famille décide de déménager en Georgie, à Augusta, peu de temps après. C'est dans cette ville qu'elle fera de grandes rencontres musicales.

Vers le milieu des années 50, Brenda Lee voit s'ouvrir devant elle une grande opportunité lorsque le chanteur de country Red Foley accepte de la faire participer à son show. Elle interprétera alors le titre « Jambalaya » lors de ce concert.

Son étonnante prestation gagnera facilement le coeur du public et la fera déjà connaître en tant que grande chanteuse. À l'aube de l'année 1956, Brenda Lee est invitée dans un show sur ABC. À succès, l'émission va lui permettre de parcourir la scène nationale.


Au coeur du succès

Après avoir sillonné les rues de plusieurs villes, Brenda Lee fait la rencontre de Paul Cohen en 1956. Celui-ci, directeur du label Decca Records, lui fait signer tout de suite un contrat d'enregistrement.

La jeune chanteuse enregistre alors quelques singles dont « Jambalaya », « I'm gonna lasso Santa claus » ou encore « Christy christmas ».

Accueillis avec succès, ces premiers titres parviennent à la faire connaître sur le plateau musical international. Ils seront suivis peu de temps après par le tube « One step at a time » qui arrivera même à faire une entrée dans les charts de plusieurs pays.

À peine âgée de 14 ans, Brenda Lee se retrouve au sommet du rock'n'roll. Après avoir sorti son premier album « Grandma, what great songs you sang! » en 1959, elle sort un deuxième album éponyme en 1960.

Rencontrant un grand succès, l'opus ne tardera pas à la faire parcourir plusieurs pays comme l'Allemagne, le Royaume-Uni, la France, le Brésil ou encore les Pays-Bas.

Ses titres « Sweet nothin's » et « I'm sorry » dominent particulièrement les charts britanniques et américains.


Un grand nom

Au cours des années 60, Brenda Lee continue d'enregistrer plusieurs titres. Elle sort également plusieurs albums dont « Emotions » et « All the way » en 1961, « All alone, am I » en 1963 ou encore « Bye bye blues » en 1966.

Les titres « Emotions » « I just want to be wanted » et « You can depend on me » la maintiennent formellement au sommet du succès.

Au cours de la même période, la chanteuse se marie avec Ronnie Shacklett et donne naissance à son premier enfant en 1964. Elle commence aussi à faire une entrée dans le domaine du cinéma et participe entre autres à « Two little bears » en chantant le titre « Speak to me pretty » en 1961.

Lors des années 70 et 80, Brenda Lee se consacre de plus en plus à sa famille. Elle continue pourtant à enregistrer plusieurs albums, mais les tubes ne parviennent plus à la faire remonter sur la grande scène.

Les années 90 seront accueillies par diverses compilations dont « The very best of Brenda Lee » sortie en 1994.

En 1997, la chanteuse fera une entrée au Country Music Hall of Fame and Museum.