Biographie Buffalo Springfield

Buffalo Springfield Né(e) le 30 novembre 1965 (51 ans)

Sa biographie

Un corbillard pour réunir les futurs Buffalo Springfield

Selon la légende, le groupe se serait formé en 1966 grâce à un corbillard. La voiture mortuaire dont il est question n'est autre que celle appartenant à Neil Young et avec laquelle ce dernier a franchi en 1966 les frontières canadiennes, en compagnie de son ami bassiste Bruce Palmer.

Le destin, voulant les réunir, a fait que le corbillard et ses deux occupants passent sur Sunset Boulevard pendant justement que Stephen Stills et son ami Richie Furay y étaient bloqués dans les embouteillages.

Stephen Stills reconnaît aussitôt la voiture mortuaire du chanteur et guitariste folk qu'il a rencontré au Canada et avec qui il aimerait bien collaborer. En prenant aussitôt contact avec les occupants du véhicule, Stephen Stills crée Buffalo Springfield.

Le groupe compte alors initialement Bruce Palmer, Richie Furay, Neil Young et Stephen Stills, qui sont loin de se douter de la fabuleuse carrière qui les attend. Le batteur Dewey Martin viendra plus tard étoffer cette formation gagnante.


Les débuts

La première scène que le groupe Buffalo Springfield confrontera en mai 1966 sera celle du club Whisky A Go Go de Los Angeles. Le groupe investira les lieux pendant sept semaines, y donnera plusieurs concerts et s'y fera remarqué par de grands labels de productions.

Après avoir signé chez Atlantic Records, Buffalo Springfield sort son premier album éponyme en octobre 1966. Mais le succès ne sera pas encore au rendez-vous.

Le véritable coup d'éclat du groupe viendra avec le hit « For what it's worth », écrit par Stephen Stills à la suite de la fameuse altercation brutale entre forces de l'ordre et des manifestants sur Sunset Strip.

Favorisée par le contexte et l'atmosphère sociaux de l'époque, cette chanson deviendra un tube à succès et un hymne protestataire pour les étudiants des campus américains. Ce tube sera utilisé plus tard comme bande originale de nombreux films comme « Né un 4 juillet », « Les rois du désert », « Forrest Gump » ou encore « Lord of war ».

Très vite, le premier album du groupe sera réédité, en y incluant leur nouveau tube. Cette nouvelle version de l'album connaîtra un succès énorme.

Buffalo Springfield sera entre autres invité au célèbre Festival de Monterey en juin 1967 et y effectuera une prestation inoubliable.


La carrière est lancée, mais...

Fort de la popularité de son premier album, Buffalo Springfield se remet au travail pour sortir en novembre 1967 son deuxième album « Buffalo Springfield again ». Cet album verra la participation du producteur et pianiste Jack Nitzsche ainsi que de celle de David Crosby. Désormais, le groupe s'est fait sa place d'honneur inébranlable dans le monde du country-folk rock.

Mais au sein du groupe, la tension règne entre les membres fondateurs. Pour une simple histoire d'égo entre notamment Neil Young , Stephen Stills et Richie Furay de savoir qui est le leader du groupe, l'unité du groupe se dissout petit à petit.

Entre temps, le groupe assiste au retour forcé de Bruce Palmer au Canada, à l'intégration de Jim Fielder et du bassiste Jim Messina ainsi qu'à des séries d'arrestations pour possession de marijuana. À l'issue d'un ultime concert qui s'est déroulé le 5 mai 1968 à Long Beach, le groupe est dissout.

Néanmoins, un troisième album intitulé « Last time around » verra le jour en juillet 1968, grâce à Richie Furay et Jim Messina. Ces derniers ont réuni, arrangé et complété plusieurs chansons déjà enregistrées, dont aucune ne comporte le groupe au complet.

À la suite de cette brève mais grande carrière de Buffalo Springfield, les anciens membres du groupe formeront d'autres groupes de légende et se pencheront sur leur carrière solos.

L'histoire retiendra surtout le super groupe Crosby, Stills, Nas h & Young ainsi que le non moindre groupe Poco formé par Richie Furay et Jim Messina.

En deux ans d'existence, Buffalo Springfield aura réunit plusieurs icônes du monde de la musique, amélioré les fondements du country-folk rock américain et servi de référence à des artistes contemporains.