Claude Nougaro : les secrets de son tube « Nougayork »

La carrière de Claude Nougaro a reçu un sacré coup de fouet, après l'enregistrement américain de l'album « Nougayork » avec des musiciens du cru. La chanson éponyme, étendard du disque, est un moment de grâce. Voici son histoire.

Claude Nougaro © getty images

Claude Nougaro : son envol à New York pour se relancer

Claude Nougaro connaît, à la moitié des années 80, une baisse de régime et son album «Bleu Blanc Blues» n'a pas connu le succès escompté. Barclay, sa maison de disques, décide de rompre le contrat qui le lie avec l'artiste toulousain. Ce dernier quitte Paris sur les conseils de son ami et ingénieur son,Mick Lanaro. Il vend sa maison à Montmartre et part pour New York, aux États-Unis, en 1987. Sur place, il fait la connaissance de Philippe Saisse, arrangeur son pour l'artiste jazz Al Jarreau et séjourne chez la veuve d'un autre jazzman, Charles Mingus. Dans ce climat particulier qu'offre la Big Apple, Nougaro découvre d'autres musiques, comme le rock et le funk.

« Nougayork » (1987) : la naissance du tube

Claude Nougaro revit aux États-Unis grâce à l’atmosphère particulière qui règne sur place et parvient à coucher sur le papier, et en quelques minutes la chanson, « Nougayork » (1987),l’un des cinq morceaux emblématiques de sa discographie. Philippe Saisse apporte la musique qui lui est venue dans le métro. Les deux strates combinées forment un ensemble parfait où le style de Nougaro, rajeuni et rock, fait merveille. De retour à Paris, WEA est conquise, et signe le chanteur, puis finance l'enregistrement de l’album « Nougayork » (1987)… à New York, sous la direction de Philippe Saisse. Si ce n'est pas le cas de la chanson-titre, certains morceaux du disque bénéficieront même de l’accompagnement, à la guitare électrique, d'un certain Nile Rodgers.

« Nougayork » (1987) : un accueil en fanfare

Claude Nougaro dévoile, en octobre 1987, la chanson et l'album « Nougayork ». Le morceau surprend positivement le public à la radio et les ventes explosent. Le single s'écoule à presque 240 000 unités en France, alors que l'opus devient rapidement disque de platine avec plus de 500 000 ventes. « Nougayork » entre au Top 50 pour 18 semaines et se hissera jusqu'à la 14e place, toujours dans l’Hexagone. Le jazzman regagne, à cette occasion, le cœur des Français et glane de nombreux prix en 1988. La carrière du célèbre Toulousain est parfaitement relancée.

Claude Nougaro - Les dernières actus