Biographie Climax Blues Band

Climax Blues Band Né(e) le 30 novembre 1967 (49 ans)

Sa biographie

Début et recherche d'un style particulier

Chaque membre du groupe a connu un passé musical assez remarquable avant la formation de Climax Chicago Blues Band, leur ancien nom.

En 1969, les six compagnons enthousiastes et confiants enregistrent chez EMI's Parlophone leur premier album du nom de leur groupe.

Mais comme ils n'ont pas encore vraiment défini leur style musical, leur deuxième album « Plays on » résonne un peu confus malgré l'apport positif du jazz et de l'influence cubaine dans certains extraits.

En 1970, en raison de certaines embrouilles avec le groupe américain Chicago Transit Authority, les musiciens ont décidé de raccourcir le nom du groupe en Climax Blues Band.

En 1971, Richard Jones quitte le groupe pour l'université de Cambridge. En matière de style, l'album « Tightly knit » de 1971 s'avère être plus équilibré et donne un aperçu général du genre musical des Climax Blues Band. D'ailleurs, celui-ci marche mieux que les albums précédents.

En 1973, Arthur Wood s'en va et George Newsome se fait remplacer par le batteur John Cuffley. L'album « Rich man » sort aux Etats-Unis sur le label Sire avec un certain succès.

La même année, le groupe passe chez Polydor et enregistre un album live d'un concert diffusé à la radio FM.


Les succès s'enchaînent

Les meilleures places au Billboard 200 et aux Top 40 albums américains commencent en 1974 avec « Sense of direction ». Malgré une mésaventure à Mexico lors de leur tournée en Amérique, les piliers du groupe se réjouissent du succès de leur album.

Ils continuiront à impressionner les publics américain et britannique avec « Stamp album » de 1975 et « Gold plated » de 1976.

D'ailleurs en automne 1976, le single « Couldn't get it right » atteint le Top 10 au Royaume-Uni et devient leur tube le plus célèbre.

1979, les studios de Montserrat sont utilisés pour la première fois par Climax Blues Band pour l'enregistrement de « Real to reel », leur onzième album.

L'année d'après, Nicky Hopkins prend la place de Peter Filleul jusque-là claviste, pour les performances live.

Le claviste George Glover rejoint également le groupe pour la tournée de promotion de l'album « Flying the flag ».

En 1981 sort un autre album intitulé « Lucky for some », la chanson « I love you » de Derek Holt est un grand succès mais provoque des mésententes au sein du groupe.


Le line-up change toujours

Derek Holt et John Cuffley s'en iront en 1983. Peter Haycock fera de même en 1985 préférant entamer une carrière solo.

D'autres musiciens tel que le guitariste Lester Hunt intègrent alors Climax Blues Band par la suite. L'album « Drastic steps » sortira en 1988 avec une nouvelle version de « Couldn't get it right » qui cartonne sur les ondes radiophoniques.

Après une courte période d'introduction de nouvelles sections rythmiques, le batteur Roy Adams et le bassiste Neil Simpson complètent le line-up du groupe au début des années 1990.

Colin Cooper, quant à lui, oriente le groupe vers un blues authentique. Cette approche sera évidente dans leur album live de 1993 « Blues from the Attic ».

En 1994 sort l'album « 25 years » pour célébrer le 25ème anniversaire de Climax Blues Band.

Puis en 2003, le groupe réalise l'album « Big blues » composé entièrement par Willie Dixon. Depuis, les musiciens assurent la promotion de leur album à l'occasion des différentes tournées au Royaume-Uni et dans toute l'Europe.

Mais le taux de concerts diminue lorsque Colin Cooper tombe malade. En dépit de sa lutte courageuse contre le cancer, il décède en juillet 2008.

Le choc de sa mort laisse les membres restants perplexes mais l'apport de Johnny Pugh leur fait penser au début d'une ère nouvelle.