Biographie Crosby, Stills, Nash and Young

Crosby, Stills, Nash and Young Né(e) le 30 novembre 1968 (48 ans)

Sa biographie

Un trio qui s’agrandit

Crosby, Stills & Nash est à la base un trio de rock, composé de David Crosby, Stephen Stills et Graham Nash. Après un premier disque intitulé sobrement  « Crosby, Stills & Nash » (1969), le trio désire accueillir un nouveau musicien pour pouvoir entamer sa tournée.

Tous les regards se portent sur Neil Young . Stephen Stills a, en effet, déjà collaboré avec l’artiste lorsqu’ils étaient réunis au sein du groupe, Buffalo Springfield.


Un quatuor de choix


Un an plus tard, la toute nouvelle formation s’illustre avec un album qui remporte un franc succès : « Déjà vu ».
Le dernier arrivant, Neil Young , offre une percutante composition : « Ohio ».
Ce titre relate le meurtre de quatre étudiants, tués par les forces de l’ordre lors d’une manifestation  contre l’extension de la guerre au Cambodge.

Le groupe qui effectue de nombreuses tournées profite de l’année 1971 pour sortir une compilation intitulé « Four way street ».

Malgré cette notoriété montante, Crosby, Stills, Nash and Young se séparent avec pertes et fracas après une de leurs tournées.
Malgré cette séparation, la formation se retrouve en 1974 à l’occasion d’une tournée des stades.
Pour autant, les membres ne livrent aucun nouvel opus, seule une compilation voit le jour cette même année : « So far ». Ce disque est une belle réussite commerciale.


David Crosby emprisonne le groupe


Deux ans plus tard, les deux anciens membres de Buffalo Springfield, Stephen Stills et Neil Young ,  collaborent pour un album : « Long may you run ».

1977, marque le grand retour du trio d’antan : Crosby, Stills & Nash. Le groupe propose alors, les opus « CSN » puis « Daylight again » en 1982.
Malgré ces nouvelles pages d’histoire musicales, David Crosby se voit contraint d’arrêter l’aventure. L’artiste, accro aux drogues, passe deux ans de sa vie en prison (1985 et 1986).


Les retrouvailles de Crosby, Stills & Nash and Young


Après son passage en prison, le musicien rassemble tout son groupe pour reformer Crosby, Stills & Nash and Young.
Le quatuor délivre : « American dream » (1988).
Cependant Neil Young les délaisse une nouvelle fois et ne participe donc pas à « Live it up » (1990) puis à « After the storm » quatre ans plus tard.

Accumulant séparations puis réconciliations,Neil Young rejoint encore une fois Crosby, Stills & Nash pour le disque « Looking forward »(1999), puis en 2000, à l’occasion de la tournée « CNY2K ».

Après la sortie d’une compilation, « Greatest Hists », en 2005 puis d’un live, « Déjà vu », en 2008, Paris accueille le 4 juillet 2009, Crosby, Stills & Nash à l’occasion d’un concert à l’Olympia.