Biographie Crown Heights Affair

Crown Heights Affair Né(e) le 30 novembre 1972 (44 ans)

Sa biographie

De Nue Day Express à Crown Heights Affair

Avant d'être Crown Heights Affair, le groupe se nommait Nue Day Express avec Donnie Linton à la basse, Raymond Rock à la batterie, William Anderson à la guitare ainsi que Phillip Thomas au chant.

Progressivement, Nue Day Express adopte le nom de Crown Heights Affair et se complète avec la venue de Julius Dilligard Jr. au chant, Darryl Gibbs au saxophone, James ''Ajax'' Baynard à la trompette et Stan Johnson aux claviers.

Par la suite, Donnie Linton sera remplacé par Arnold "Muki" Wilson tel que le premier reste le manager du groupe. En 1974, Crown Heights Affair sort son premier album éponyme dont sont extraits deux titres « Leave the kids alone » ainsi que « Super rod ».

Les années suivantes marquent les départs et les venues de certains membres tel que la formation la plus retenue est celle composée par Howard Young, William Anderson, Phillip "Flip" Thomas, Darryl Gibbs, Arnold 'Muki' Wilson, Raymond Reid, Bert Reid, Raymond Rock ainsi que James Baynard.


Succès international

Après avoir signé auprès de RCA Records pour leur premier album, Crown Heights Affair Change de label avec De-Lite records, le même label que le groupe Kool and The Gang.

C'est ainsi que Crown Heights Records sort son deuxième album « Dreaming a dream ». L'album contient 9 titres dont une version disco du morceau « Dreaming a dream » et une autre version a cappela.

La version disco arrive à la première place du Billboard Hot dance Club Play. Issus du même album « Every beat of my heart » ainsi que « Foxy » reçoivent également le même accueil de la part du public.

En 1975, l'album « Foxy lady » arrive dans les bacs qui reprend certains titres de l'album précédent. Un an plus tard, ils sortent « Do it your way » avec des titres tels « Dancin' », « Music is the way » ou encore « French way ».

L'année 1978 voit la sortie de « Dream world » toujours produit par De-Lite Records, une filiale de Polygram aux États-Unis. Relayé par Mercury Records dans la distribution de « Dream world » au Royaume-Uni, les singles extraits de cet album y rencontrent un petit succès.

En effet, « Galaxy of love » arrive dans le top 30 du UK Charts tandis que « I'm gonna love you forever » entre dans le top 50 du UK Charts.


Crown Heights Affair, suite et fin

En 1979, le groupe sort « Dance lady dance », un album qui comprend 6 titres dont « The rock is hot », « Come fly with me » ou encore « Empty soul of mine ». Un an plus tard, ils sortent « You gave me love » qui arrive à la 10e place au UK Charts.

D'autres albums arrivent durant les années 80 avec « Sure shot », « Think positive » ainsi que « Struck gold ». Par ailleurs, le titre « Somebody tell me what to do », paru en 1982 est considéré comme étant le dernier grand hit du groupe.

L'aventure auprès de Crown Heights Affair prenant fin, la majorité des membres du groupe se sont reconvertis en producteurs à savoir Raymond Reid et William Anderson qui intègrent l'équipe de Donnie Linton et ont notamment produit quelques titres d'Amii Stewart ou encore de France Joli.

En 2004, Bert Reid, le saxophoniste de Crown Heights Affair décède des suites d'un cancer du poumon.