Cyndi Lauper, Dalida… Ces chanteuses à la voix d’or

De Cyndi Lauper à Dalida, en passant par Liza Minnelli et Véronique Sanson. Retour sur les plus belles voix internationales.

cyndi-lauper © Cover Media

Quel est le point commun entre Dalida, Liza Minnelli, Cyndi Lauper et Whitney Houston ? Ces divas ont toutes un timbre de voix exceptionnel, reconnaissable entre mille. Il suffit de les entendre chanter pour savoir qu’il s’agit d’elles ! Focus sur ces très belles voix.

Dalida

Cette reine de beauté, élue Miss Egypte en 1954, avait plus d’une corde à son arc. En effet, c’est grâce à sa voix et à son accent chantant qu’elle se fait remarquer par Lucien Morisse, Eddie Barclay et Bruno Coquatrix. Grâce à eux, elle débute sa carrière de chanteuse en 1956 grâce à « Bambino ». S’en suivra une carrière exemplaire qui en fera l’une des plus grandes stars françaises. Sa vie sera d’ailleurs illustrée au cinémaen janvier 2017.
Dalida © getty images

Whitney Houston

Très tôt bercée par la musique soul et gospel, sa mère Cissy Houston étant une artiste reconnue aux États-Unis, Whitney Houston sait vite qu’elle sera chanteuse. Après une carrière de mannequin, elle sort son premier album éponyme en 1985. C’est le début de la gloire. De sa voix puissante, elle a marqué l’histoire de la musique grâce à des tubes comme « I Wanna Dance With Somebody » (1987) ou « I Will Always Love You » (1992), le thème de la bande originale du film « The Bodyguard » qui a signé ses débuts au cinéma. C’est l’une des plus grandes divas de la chanson américaine.

Whitney Houston © getty images

Cyndi Lauper

Avec ses quatre octaves, Cyndi Lauper est l’une des plus grandes chanteuses américaines. Cette New-Yorkaise va marquer le monde de la musique avec des tubes légendaires comme « Girls Just Want to Have Fun » (1983), « Time After Time » (1983) ou « True Colors » (1986). Sa voix est reconnaissable entre toutes, car elle est à la fois puissante et rocailleuse.

Cyndi Lauper © getty images

Liza Minnelli

Liza Minnelli était prédestinée au monde du spectacle. En effet, sa mère n’est autre que la grande actrice américaine Judy Garland. Avec sa voix de mezzo, elle débute tôt sa carrière, dans « Cabaret » de Bob Fosse en 1972. Sa prestation lui vaut un Oscar. Elle devient la reine du music-hall grâce au film « New York, New York » de Martin Scorsese en 1977.


Liza Minnelli © getty images

Véronique Sanson

Repérée par Michel Berger qui deviendra son compagnon, Véronique Sanson doit son succès à sa voix grave et puissante, au vibrato si particulier. C’est aussi une remarquable pianiste. Sa carrière a été jalonnée de multiples succès, de « Chanson sur ma drôle de vie » (1976) à « Vancouver » (1976), de « Quelques mots d’amour » (1980) à « Et je l’appelle encore » (2016).

Véronique Sanson © getty images

Barbra Streisand

Barbra Streisand peut se targuer de posséder 3 octaves et une voix de mezzo-soprano. Tout comme Liza Minnelli, Barbra Streisand devient une icône du music-hall grâce à une comédie musicale, « Funny Girl », en 1964. Très vite sa carrière décolle et s’envole à tel point qu’elle est aujourd’hui l’une des plus grandes artistes internationales. Elle cumule les récompenses, dont un oscar, et a vendu plus de 140 millions d’albums dans le monde. C’est une artiste accomplie, à la fois actrice et chanteuse.

Barbra Streisand © getty images

Cyndi Lauper - Les dernières actus