Dalida et Mike Brant : le suicide de deux stars en pleine gloire

Dalida et Mike Brant, deux étoiles de la chanson française ont choisi de se donner la mort. Retour sur leurs fins de vie respectives.

Dalida : Laissez-moi danser © abaca
Dalida, la Miss Égypte devenue star de la chanson française

Élue Miss Égypte en 1954, Dalida, alias Iolanda Cristina Gigliotti, débute sa carrière au Caire, dans son pays de naissance. D’origine italienne, la reine de beauté cumule tous les talents. Actrice, elle est repérée pour sa voix rauque et ensoleillée par Lucien Morisse, Bruno Coquatrix et Eddie Barclay. Grâce à eux, elle débute sa carrière en France avec le tube « Bambino », en 1956. Très vite, elle enchaîne les succès, de « Paroles paroles » en 1973 à « Gigi l’amoroso » en 1974. Elle devient l’une des plus grandes stars françaises.

Dalida : rattrapée par ses démons

Dépassée par le succès qu’elle provoque et touchée dans sa vie amoureuse par la perte de plusieurs compagnons, Dalida alterne entre chansons légères et chansons graves, notamment avec « Il venait d’avoir 18 ans ». Pourtant, la chanteuse rebondit et devient notamment la reine du disco avec « Monday Tuesday » en 1979. Malgré ses efforts et son succès, Dalida est rattrapée par ses démons, et décide de se donner la mort le 3 mai 1987, dans son appartement parisien à Montmartre. Elle avait déjà tenté de se suicider en 1967, peu de temps après le suicide de Luigi Tenco, son grand amour. Sa vie amoureuse tumultueuse serait en cause dans son geste fatal.

Mike Brant, le chanteur israélien à la voix d’or

Mike Brant est repéré par la chanteuse Sylvie Vartan en 1968, à Téhéran en Israël, son pays d’origine. Un an plus tard, le jeune chanteur arrive à Paris où il travaille sur son premier 45 tours. « Laisse-moi t’aimer » sort en 1970 et se révèle immédiatement un immense succès. Mike Brant doit même enregistrer deux nouvelles versions du morceau, en allemand et en italien, pour satisfaire la demande ! L’artiste enchaîne les tubes, « Qui saura » et « C’est ma prière » en 1972, ou « C’est comme ça que je t’aime » en 1974.

Mike Brant : de l’épuisement au suicide

Avec plus de 250 galas par an, et des tournées qui l’entraînent de l’Europe au Japon, jusqu’en Australie, Mike Brant souffre d’épuisement et de dépression. Il tente une première fois de se suicider, le 21 novembre 1974, en sautant de la fenêtre de sa chambre d’hôtel en Suisse. Il en réchappe avec de nombreuses fractures. Peu de temps après, l’artiste réitère son geste, cette fois en se jetant de la terrasse de l’appartement d’une amie, le 25 avril 1975. Il en décédera à l’âge de 28 ans. Un destin brisé qui laissera ses fans dans le désespoir.

Mike Brant et Dalida : deux amis proches à la même destinée

Dalida et Mike Brant sont deux amis proches, deux étoiles de la chanson française au même destin tragique. Tous deux sont déracinés en France, lui l’Israélien, elle l’Égyptienne. Ils se rapprochent et deviennent amis. Ils partagent cette même intensité d’interprétation, et cette même fragilité dans leurs vies personnelles. En 1971, Mike Brant assure la première partie de Dalida à l’Olympia. Lors de sa première tentative de suicide en 1974, Mike Brant reçoit la visite de la chanteuse à l’hôpital en Suisse, pour le soutenir. Quelques années après, les deux artistes connaîtront la même destinée…

Dalida - Les dernières actus