Dalida : les hommes de sa vie

De son mariage en 1961 avec celui qui l’a découverte, Lucien Morisse, jusqu’à Luigi Tenco et Richard Chanfray, Dalida a connu une vie amoureuse chaotique. Retour sur les hommes qui ont marqué sa vie.

Dalida incarnée au cinéma © RG Productions
Lucien Morisse : le découvreur de talents

C’est lors du concours des « Numéros 1 de demain », organisé à l’Olympia par Bruno Coquatrix en 1956, que le directeur des programmes d’Europe 1, Lucien Morisse, repère Dalida et décide d’en faire une vedette. Il a notamment découvert Petula Clark. Subjugué par son charme italo-égyptien, il lui réserve le titre « Bambino », qui fera d’elle une star. La chanteuse et son pygmalion se marient en 1961, pour divorcer l’année suivante. Lucien Morisse mettra fin à ses jours d’une balle dans la tête en 1970, dans l’ancien appartement du couple.

Jean Sobieski : l’apollon

Il est l’un des rares hommes de la vie de Dalida à ne pas s’être suicidé. Dalida le rencontre et entame une relation intime avec lui en 1961, alors qu’elle est encore mariée à Lucien Morisse. Son idylle avec l’artiste peintre et acteur prend fin en 1963.

Luigi Tenco : le jaloux

En janvier 1967, Dalida participe au Festival de San Remo avec le nouvel homme de sa vie : le chanteur italien Luigi Tenco. Le public n’a alors d’yeux que pour la belle Dalida. Jaloux de son succès, Luigi Tenco boit et monte sur scène bourré de calmants pour interpréter son titre « Ciao Amore Ciao ». Éliminé par le jury, il rentre à son hôtel et se tire une balle dans la tête. Éprouvée par cette disparition tragique, la chanteuse tentera elle aussi de mettre fin à ses jours, sans succès.

Richard Chanfray : le comte mystique

La chanteuse vit sa plus longue relation avec Richard Chanfray, un homme mystique qui se fait appeler le comte de Saint-Germain, car il croit être la réincarnation d’un noble du XVIIIe siècle ! Les deux amants restent neuf ans ensemble, de 1972 à 1981. Deux années après leur rupture, Richard Chanfray se suicide par inhalation des gaz d’échappement de sa voiture.

François Naudy : le dernier amant

Dalida fréquente un médecin, François Naudy, depuis 1985. Selon la légende, c’est en attendant un coup de fil de sa part qui ne vient pas, que la chanteuse se donne la mort le 2 mai 1987

Dalida - Les dernières actus