Dalida : ses 5 plus grands tubes

Difficile de résumer la chanteuse Dalida en seulement 5 chansons, tant elle a connu de succès. Pourtant, certaines d’entre elles sont devenues cultes, comme « Bambino ». Retour sur ses tubes indémodables.

Dalida © getty images
« Bambino » (1957) : son premier tube

Dalida connaît son premier succès avec « Bambino ». Cette chanson était destinée à la base à Gloria Lasso. Cette adaptation d’un titre napolitain va passer en boucle à la radio grâce à Lucien Morisse. Au final, il sera numéro 1 des ventes et deviendra un tube indémodable.

« Il venait d’avoir 18 ans » (1973) : le tube autobiographique

En 1973, Dalida sort « Il venait d’avoir 18 ans », une chanson qui fait écho à son histoire personnelle. Ecrit par Pascal Sevran, ce tube se classe à la première place des charts dans neuf pays. En effet, derrière cette chanson de légende se cache un drame vécu par la chanteuse en 1967.

« Gigi l’Amoroso » (1974) : le tube le plus long du répertoire de Dalida

Dalida propose en 1974 la plus longue chanson de son répertoire : « Gigi l’Amoroso ». Ce tube qui dure plus de 8 minutes permet à la chanteuse de jouer la comédie, danser et chanter.

« Monday, Tuesday. Laissez-moi danser » (1974) : le tube disco

Peu de temps après, Dalida entame un virage 100 % disco avec son tube « Monday Tuesday. Laissez-moi danser ». Cette chanson écrite par Toto Cutugno, à qui l’on doit aussi le tube « L’été indien » de Joe Dassin, fait de Dalida la reine du disco, confirmant son statut de star et sa capacité à embrasser toutes les nouvelles modes.

« Mourir sur scène » (1983) : le tube prémonitoire

Dalida qui ne veut pas chanter que des morceaux légers propose en 1983, l’un de ses plus grands tubes : « Mourir sur scène ». Dans la chanson, elle évoque le fait de vouloir choisir sa mort. Quatre ans plus tard, elle se suicidera, en 1987.

Dalida - Les dernières actus