Daniel Balavoine

Daniel Balavoine Né(e) le 5 février 1952 (64 ans)

Sa biographie

Daniel Balavoine enregistre son premier 45 tours en solo en 1972 mais le titre ne rencontre pas son public.
En 1973, le chanteur rejoint la troupe de "La Révolution Française", premier opéra-rock français sur lequel on retrouve aussi les Martin Circus et Alain Bashung .

L'année suivante, il rencontre Patrick Juvet pour lequel il devient choriste.
Patrick Juvet lui donne l'occasion d'enregistrer un titre sur son propre album. Cette "Chanson d'Automne" permet à Daniel Balavoine de se faire remarquer et de signer un contrat chez Barclay.

Ces deux premiers albums sont des concept-albums. Le premier "De vous à elle en passant par moi" (1975) évoque la femme tandis que le deuxième, "Les aventures de Simon et Gunther" (1977) traite du mur de Berlin. Les albums ont une sortie confidentielle et il faut attendre 1978 pour que Daniel Balavoine se fasse connaître du grand public.


" Vivre ou survivre "


Cette année-là, il interprète le rôle de Johnny Rockfort pour l'opéra-rock "Starmania " avant de le créer sur scène.
Toujours en 78, il enregistre "Le chanteur", son premier tube. Sur l'album éponyme, on trouvera aussi "Lucie" qui deviendra plus tard un de ses grands classiques.
L'année suivante sort un nouvel album, "Face amour, face amère".

Les années 80 démarrent avec un album intitulé "Un autre monde" sur lequel figurent deux de ses plus grands succès : "Mon fils, ma bataille" et "Je ne suis pas un héros".

Deux ans plus tard, le très beau "Vendeur de larmes" nous révèle un de ses titres phares : "Vivre ou survivre".
A cette époque, Daniel Balavoine commence à s'intéresser au Paris-Dakar et y participe en 1983.
De cette expérience africaine naît l'album "Loin des yeux de l'Occident" (1983) sur lequel figurent "Pour la femme veuve qui s'éveille" et l'emblématique "Partir avant les miens".


Un engagement sans faille

En 1985 sort son ultime album "Sauver l'amour" qui révélera des titres désormais mythiques : la chanson-titre, mais aussi "Tous les cris, les SOS", "Aimer est plus fort que d'être aimé" et surtout "L'Aziza", un émouvant cri d'amour à sa compagne marocaine.

L'année suivante, il part pour l'Afrique à l'occasion d'une opération humanitAIRe destinée à implanter des pompes à eau sur le continent.
Le 14 janvier 1986, l'hélicoptère qui le transportait s'écrase sur une dune au cours d'une tempête au moment où "L'Aziza" est un succès.

Les dernières actus de Daniel Balavoine

Ses vidéos

Ses photos