Daniel Balavoine : un artiste engagé

Daniel Balavoine a bouleversé son époque. Ses nombreux tubes ont fait de lui l'un des chanteurs préférés des Français, mais sa personnalité et son engagement ont également beaucoup contribué à sa notoriété. Focus sur un artiste très impliqué.

Daniel Balavoine (picto) © MD
Engagé dès le lycée

Daniel Balavoine ne fut pas un artiste qui s'est engagé, mais plutôt un homme engagé devenu artiste. Dès ses années lycée, alors qu'il vit à Pau, dans le sud de la France, il se montre très intéressé et impliqué dans le mouvement étudiant de Mai 68 alors qu'il n'a que 16 ans. Les événements lui donnent même l'envie de se lancer dans une carrière politique. La fin du mouvement estudiantin l'échaude pour le moins et la musique devient alors son seul but.

Le choc en Pologne

Daniel Balavoine peine à faire véritablement décoller sa carrière et en 1976, il accompagne sa fiancée, la chanteuse Catherine Ferry, en Pologne. Il se retrouve choqué par la réalité politique qui y règne à cette époque du rideau de fer. Il crée alors un concept album original autour du mur de Berlin : « Les Aventures de Simon et Gunther... » (1977). Les critiques furent bonnes mais les ventes un peu faibles avec 20 000 unités vendues.

Le débat avec François Mitterrand (1980)

Daniel Balavoine crée l'événement autrement qu'avec sa musique, le 19 mars 1980, lorsqu'il participe à un débat télévisé sur Antenne 2 (France 2) avec François Mitterrand, le premier secrétaire du Parti socialiste de l’époque. Ce jour-là, Balavoine tape du poing sur la table et se fait le porte-parole de la jeunesse laissée à l'écart. Il réfute ce rôle de leader, mais devient officiellement un « chanteur engagé » et se voit invité dans de nombreux débats du petit écran.

Daniel Balavoine « pense » les Restos du Cœur

En 1983, Balavoine montre encore qu'il est un acteur de la société et anime quotidiennement une chronique radio sur 95.2, pendant plusieurs semaines, en donnant son point de vue sur l'actualité. En septembre de la même année, il surprend en brandissant l'idée d'une « banque alimentaire » pour venir en aide aux plus démunis. Si le monde politique, entre autres, accueille mal cette leçon, l'idée sera ensuite reprise par Coluche pour fonder les Restos du Cœur en 1985. Le chanteur en sera le tout premier parrain.

Daniel Balavoine : son combat pour l'Afrique

Daniel Balavoine est fan de sports automobiles et décide de participer au Paris-Dakar en janvier 1983. Alors qu'il abandonne dès la première étape, il reste suivre la compétition dans la caravane du rallye raid, ce qui lui permet de découvrir l'Afrique. L'artiste saisit avec stupeur une réalité faite de pauvreté et de famine. Il sortira dans la foulée le disque militant « Loin des yeux de l'Occident » (1983). En 1985, il participe au concert français contre la famine en Éthiopie donné par les Chanteurs sans frontières à la Courneuve, en banlieue parisienne. L'une de ses dernières apparitions publiques a lieu le 8 janvier 1986 près d'Agadez, au Niger, pour la création d'une pompe à eau solaire. Il disparaîtra quelques jours plus tard, le 14 janvier 1986, dans un accident d’hélicoptère.

Daniel Balavoine - Les dernières actus