David Bowie et Iggy Pop, une amitié fructueuse

Iggy Pop – l’iguane – et David Bowie – Ziggy Stardust – c’est l’histoire d’une amitié sincère qui donnera naissance à des albums mythiques. Retour sur la genèse de leur histoire.

David Bowie : l’assagi © getty images

Première rencontre

Leur toute première rencontre a lieu en 1971. David Bowie est déjà une célébrité de la pop, en passe de devenir la star internationale que l'on connaîtra quelques années plus tard. Iggy Pop est quant à lui le leader déjanté des Stooges. A cette époque, sa notoriété est grandissante dans le monde confidentiel de l’underground. Iggy Pop ne connait pas David Bowie. Même le nom ne lui parle pas. David Bowie est déjà fan d’Iggy Pop et de son groupe.

155 de la Hauptstraße, Shoneberg

A la séparation des Stooges, Iggy Pop sombre petit à petit dans la déchéance, la drogue. C'est pour lui le début d'une descente aux enfers. Jusqu’à l’internement en hôpital psychiatrique à Los Angeles à la suite de ses virées trop "excessives". Son acolyte David Bowie sera son seul visiteur. Son premier soutien. David Bowie le prend alors sous son aile et l’emmène dans sa tournée "Station to Station". En 1976, ils s’installent ensemble au 155 de la Hauptstraße, Shoneberg, à Berlin, pour composer. Les prémices des succès que nous connaissons aujourd'hui.

"Ce type m'a sauvé de l'anéantissement professionnel et peut-être même personnel"

"Ce type m'a sauvé de l'anéantissement professionnel et peut-être même personnel". Ce sont les paroles qu’Iggy Pop prononcera pour son sauveur, l'icône David Bowie. Il lui est largement redevable. En produisant les deux premiers albums solos – "The Idiot" et "Lust for Life" – d’Iggy Pop, David Bowie l’a littéralement ressuscité.

David Bowie - Les dernières actus