Sa biographie

Un habitué des petits boulots

Dino Paul Crocetti, de son vrai nom, est élevé à Steubenville, dans l’Ohio (Etats-Unis). Fils d’un coiffeur italien immigré, il ne parle qu’italien jusqu’à l’âge de cinq ans.

Loin d’être passionné par ses études, le jeune homme quitte l’école à 16 ans pour travailler dans un premier temps dans une aciérie, avant de s’improviser boxeur. Un travail qu’il abandonne très vite pour celui de croupier qui lui permet de se faire des relations dans les clubs du Middle West.

Alors qu’il vient de prendre le surnom de Dean Martin, sa rencontre avec Jerry Lewis, en 1946, va bouleverser sa carrière, puisque seulement quelques mois plus tard il débute dans la comédie aux côtés de l’acteur. A la fin des années 1940, le duo comique est désormais incontournable.

Le duo Martin/ Lewis


En 1950, les deux acolytes tournent leur premier film commun et au succès immense « My friend Irma », dont la suite « My Friend Irma goes west » consacre le duo.
Le couple fonctionne avec un Dean Martin plutôt droit dans ses baskets, et un Jerry Lewis, benêt et maniaque.
Après plus d’une dizaine de films ensemble, les deux hommes se séparent en 1956, achevant leur carrière commune par un show au club new-yorkais Copacabana.

Cela aurait pu être pour Dean Martin la fin de sa jeune carrière. Mais c’était sans compter les talents d’acteur du jeune homme qui brille en 1953 dans le film « That’s Amore ». Par la suite, il apparaît aux côtés de figures prestigieuses du cinéma tels queMarlon Brando dans « The young lions », et s’offre même le petit écran avec sa propre série,  « The Dean Martin show ».

Une artiste accompli


Touche à tout, Dean Martin se lance dans la musique avec son titre « Volare ».
Après son duo avec Jerry Lewis, l’acteur se lie professionnellement avecFrank Sinatra . Les deux hommes se rencontrent en 1959 sur le tournage de « Some came Running ».

Leur amitié donne vie au Rat Pack, un collectif d’hommes de pouvoirs et d’influences rassemblés autour d’une philosophie de vie « cool ». Accompagnés des artistesSammy Davis Jr, Peter Lawford, Joey Bishop et Shirley MacLaine, les deux hommes incarnent ce qu’ils appellent la « cool » attitude.
Des personnalités du show-business aux membres politiques, ils s’affichent aux côtés de figures incontournables de la vie publique.

Poussé par Frank Sinatra , Dean Martin rejoint le label « Reprise », et marque alors son retour à la musique. Le Rat Pack enchaîne les albums pendant trois ans, avec trois opus mariant blues et jazz américain.

Malgré la séparation de la formation, Dean Martin n’abandonne pas la musique et revient cette fois ci en solo avec le titre « Everybody loves somebody ». C’est un immense succès pour l’artiste, qui connaît parallèlement une belle réussite au cinéma avec le film de Billy Wilder « Embrasses moi idiot » (1964).

Une fin de carrière tragique

Un an plus tard, « The Dean Martin show » reprend. C’est sans surprise une immense réussite pour l’acteur dont la carrière cinématographique est toujours au beau fixe avec la sortie de son dernier film « BIen joué Matt Helm », une parodie de James Bond

Alors que rien ne semble le freiner, le décès de son fils dans un crash d’avion, en 1985, affecte grandement l’acteur qui se retire du paysage cinématographique. Après une tournée de retrouvailles avec Frank Sinatra et Sammy Davis Jr , Dean Martin rompt définitivement avec la vie publique.

L’acteur meurt en 1995 des suites d’un cancer.

Les dernières actus de Dean Martin

Dean MARTIN