The Supremes : focus sur ce groupe mythique de la Motown

The Supremes, un groupe légendaire de la Motown qui a vu naître la grande Diana Ross. Retour sur la création de cet ensemble iconique.

The Supremes : la formation du groupe

C’est à Détroit, à la fin des années 1950, que quatre adolescentes vont créer leur propre groupe nommé The Primettes. Florence Ballard, Diana Ross, Betty McGlown et Mary Wilson veulent devenir des stars de la chanson. Peu de temps après, Betty McGlown quitte le navire et est remplacée par Barbara Martin. Grâce à un 45 tours sorti en 1960 sur un petit label local, les quatre artistes sont repérées par le producteur de la Motown, Berry Gordy. Il rebaptise le groupe The Supremes, qui sort « I Want a Guy » en 1961. Barbara Martin décide à son tour de quitter l’ensemble. The Supremes devient un trio.

1963 : le début de la gloire

C’est en 1963, en choisissant Diana Ross comme soliste du groupe, que Berry Gordy offre la gloire aux Supremes. Leur premier succès est « When The Lovelight Starts Shining Trough His Eyes ». Mais il faut attendre 1964 pour que le tube « Where Did Our Love Go ? » fasse d’elles des stars ! Issu de l’album éponyme, il leur permet de remporter leur premier Grammy Award dans la catégorie « Rythm’n’blues ». Les trois chanteuses enchaîneront les tubes : « Baby Love », « Stop! In The Name Of Love », « I Hear A Symphony », « Back in My Arms » ou « You Can’t Hurry Love ».

Le départ de Diana Ross

En 1967, le groupe devient Diana Ross & The Supremes. En effet, Berry Gordy souhaite de plus en plus mettre en avant Diana Ross. Une situation qui déplaît à Florence Ballard qui est exclue du groupe, et est remplacée par Cindy Birdsong. Peu de temps après, en 1969, Diana Ross annonce son envie de quitter le groupe. Ce sera chose faite en 1970, date à laquelle elle entame une carrière solo. C’est Jean Terrell qui est choisie pour remplacer la soliste Diana Ross. La formation connaît encore quelques tubes avec notamment « River Deep Mountain High » ou « Stoned Love », avant de se dissoudre vers 1977.

Diana Ross - Les dernières actus